Congo : l’UE octroie plus de 131 millions FCFA à la Croix-Rouge

Cette enveloppe est destinée aux sinistrés des inondations de Brazzaville, de Pointe-Noire et des Plateaux.

 

La Croix-Rouge congolaise reçoit une somme de plus de 131 millions FCFA (200 000 euros). Cette enveloppe est de l’Union européenne (UE) et s’inscrit dans le cadre du projet d’assistance aux victimes des inondations de Brazzaville, de Pointe-Noire et des Plateaux.

Le secrétaire général national de la Croix-Rouge congolaise, Gabriel Goma Mahinga a reçu en audience l’ambassadeur de l’UE au Congo, Giacomo Durazzo.  C’est au cours de cette audience que le diplomate a annoncé le soutien de son organisme à la Croix-Rouge.

« Je voudrais vraiment rendre hommage à la Croix-Rouge qui est toujours en première ligne dans son travail d’apporter de l’aide aux personnes dans le besoin, malheureusement cette année, nous avons une catastrophe humanitaire au Congo provoquée par une inondation et une crue tout à fait exceptionnelle. Et donc, on a pu voir les équipes de la Croix-Rouge se mobiliser très rapidement et pouvoir faire un recensement des besoins. Un appel à l’aide des différents partenaires a été lancé et l’UE a répondu favorablement », a déclaré son ambassadeur au Congo, au sortir de l’audience.

Pour le secrétaire général national de la Croix-Rouge congolaise, Gabriel Goma Mahinga, « Sur environ 300 000 personnes sinistrées, la Croix-Rouge a ciblé assister 16 000, soit environ 3 200 ménages qui vont recevoir de l’aide de la part de la Croix-Rouge congolaise. Ces personnes ont été ciblées dans la ville de Brazzaville, notamment dans les arrondissements 9 Djiri, 7 Mfilou, 8 Madibou; dans trois de Pointe-Noire et dans les Plateaux, dans le district de Mpouya, soit un total de 3 200 ménages qui seront assistés »

Dans sa mission d’assistance aux victimes des inondations, la Croix-Rouge congolaise entend mener ses activités dans trois secteurs. Notamment le Wash qui signifie la promotion en eau, hygiène et assainissement, la santé dans le cadre de la surveillance épidémiologique à base communautaire et la promotion des normes d’hygiène et assainissement. Il y a également l’engagement communautaire, la collecte des feed-back communautaires, suivis du traitement des données qui, en définitive, permettra de réajuster les messages et aussi les activités que la Croix-Rouge aura à planifier

 

Congo : vers de nouveaux projets de partenariat avec l’Union européenne

L’Union européenne (UE) entend intensifier et améliorer la coopération avec le Congo en vue de renforcer davantage leur partenariat.

 

Le nouvel ambassadeur de l’UE en République du Congo, Giacomo Durazzo, a eu un échange avec le ministre de la Coopération internationale et de la Promotion du partenariat public-privé, Denis Christel Sassou N’Guesso. Il s’est agi le 25 novembre au cours de cette réunion entre les deux personnalités de faire une évaluation de la coopération entre le Congo et l’UE.

A cet effet, a procédé à la présentation de l’état des lieux de l’exercice de programmation du nouveau partenariat entre l’UE et le Congo, des secteurs de priorités ainsi que l’identification d’un certain nombre de projets et programmes à lancer dans les prochains mois.

« C’était une prise de contact très intense et intéressante pour faire un peu le bilan rapide de la coopération entre l’Union européenne et le Congo et pour projeter le futur. La coopération avec le Congo est déjà très bonne et peut encore s’intensifier, s’améliorer », a déclaré l’ambassadeur de l’UE, Giacomo Durazzo

Il faut relever que les relations entre l’UE et la République du Congo reposent sur la stratégie de développement. Celles-ci visent à soutenir l’intégration régionale (notamment par la réparation des infrastructures de transport et la diversification de l’économie) et la bonne gouvernance.

Le nouvel ambassadeur de l’UE en République du Congo a fait part de la volonté de son institution d’intensifier et améliorer la coopération avec le Congo en vue de renforcer davantage leur partenariat.