International › APA

Maroc/Covid-19 : L’état d’urgence prorogé jusqu’au 10 juin prochain

L’état d’urgence sanitaire au Maroc a été prorogé pour trois semaines supplémentaires, soit jusqu’au 10 juin, a annoncé ce lundi le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani devant les deux chambres du Parlement.« Dès lors que notre pays a choisi de donner la priorité à la santé du citoyen au-dessus de toute autre considération, et au regard des acquis positifs réalisés, il a été décidé de prolonger l’état de santé et le confinement sanitaires de trois semaines supplémentaires », a-t-il déclaré au cours de cette séance commune du parlement.

Cette décision s’est fondée sur plusieurs indicateurs ayant démontré que la situation épidémique au Maroc, bien que stable, n’est entièrement rassurante eu égard à l’apparition de temps à autre de foyers familiaux et industriels du virus et à un certain relâchement observé dans le respect des dispositions du confinement.

Un tel constat risque de favoriser un retour en arrière à la fois insupportable et difficile à tolérer, a-t-il lancé.

« Il est inadmissible de mettre en péril les acquis et les sacrifices consentis depuis le début du confinement sanitaire », a insisté le chef de gouvernement, soulignant que l’exécutif a tracé les contours d’une vision globale pour la gestion du confinement dans la période à venir.

En effet, les chiffres du ministère de la Santé indiquent que le taux de reproduction du virus, qui est aujourd’hui de 0,9%, n’est pas encore retombé sous le seuil critique recommandé par les spécialistes pour avoir une marge de sécurité, à savoir 0,7%, sachant que le Maroc enregistrait un taux de 2,5% au début de l’épidémie. Le taux de létalité, fixé à 3%, n’a pas non plus atteint les résultats escomptés bien qu’il soit passé de plus de 7% au début de l’épidémie à 2,8% aujourd’hui.


L’autre indicateur qui inquiète le gouvernement est la multiplication des clusters épidémiques. Selon les chiffres dévoilés par le chef du gouvernement, le Maroc a recensé à ce jour 467 foyers épidémiques dans 10 régions. Ces foyers abritaient pas moins de 3.800 infections, soit 56% du total des contaminations enregistrées sur l’ensemble du territoire national. La moitié de ces clusters sont des foyers familiaux et 20% des foyers industriels, a-t-il précisé.

Pour ces raisons et d’autres, explique M. El Otmani, le processus de déconfinement ne sera amorcé que quand les conditions épidémiologique et logistiques seront réunies, soulignant au passage que les préparatifs sont déjà lancées dans ce sens.

Pour rappel, l’état d’urgence sanitaire a été décrété le 20 mars dernier té dans le cadre des mesures instaurées pour lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus qui a touché à ce jour pas moins de 6.952 citoyens et en a tué 192. 

L’état d’urgence a été prorogé une deuxième fois pour un autre mois supplémentaire, soit le 20 mai.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 28.05.2020

Les Chutes de la Loufoulakari

Les Chutes de la Loufoulakari sont des cascades situées dans le sud-ouest de la république du Congo, dans le département du Pool, à 75 km…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut