International › APA

Maroc/Covid-19 : Le gouvernement décide d’alléger progressivement le confinement

Le chef du gouvernement Saad Eddine El Otmani a présenté, mercredi  devant les parlementaires, les détails de l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’ au 10 juillet ainsi que le plan de l’exécutif visant un déconfinement progressif.Lors de son oral, le responsable gouvernemental a souligné que dans le cadre de la préparation d’un retour à la vie normale et de la reprise des activités économiques et sociales sur l’ensemble du territoire national, il a été décidé de maintenir l’état d’urgence sanitaire et d’alléger progressivement les mesures de restrictions en fonction de la situation épidémiologique de chaque province ou préfecture, à partir du 11 juin 2020.

En effet, les régions, provinces et préfectures du Royaume sont réparties en deux zones 1 et 2. La première zone connaîtra un allègement des mesures du confinement dans la mesure où les populations de cette zone ne seront plus soumises à la présentation de l’autorisation exceptionnelle.

Quant à la deuxième zone, marquée par un grand nombre de contamination par la Covid-19, elle est encore soumise à des restrictions et ses habitants doivent disposer d’une autorisation délivrée par les autorités pour pouvoir circuler.

Il est à signaler que 80% des préfectures et provinces du Maroc font partie de la zone 1, représentent 95% du territoire national et 61% du nombre d’habitants. 87% des cas positifs au coronavirus enregistrés sur le territoire national se trouvent dans la zone 2.

Selon El Otmani, l’état d’urgence sanitaire offre au gouvernement la possibilité d’adopter des mesures pour faire face à la propagation de la pandémie de Covid-19, ajoutant que l’état d’urgence sanitaire est déclaré en vertu d’un texte de loi par le biais duquel le parlement donne l’aval à l’exécutif pour mettre en application son plan.

Dans le cadre de ce plan de déconfinement progressif, les rassemblements demeurent toujours interdits, et le respect strictement des mesures sanitaires notamment les gestes barrières, est obligatoire.


Le chef de gouvernement a fait savoir que le passage d’une étape à l’autre sera précédé par une évaluation des mesures mises en place pour chaque préfecture et province. Cette évaluation sera menée par les commissions de veille et de suivi composées des représentants du ministère de la Santé, des services extérieurs des ministères concernés, ainsi que des services de la sûreté nationale.

Pour ce qui est de l’activité économique, le gouvernement a décidé que toutes les activités économiques reprennent dès jeudi 11 juin, soulignant que des plans sectoriels seront mis en place pour permettre une meilleure reprise économique.

Le gouvernement ne ménagera aucun effort pour accompagner les entreprises privées et publiques toutes tailles confondues pour reprendre efficacement leur activité en leur assurant les dispositifs de soutien, a-t-il assuré.

Pour rappel, le gouvernement, réuni en conseil mardi, a décidé d’étendre jusqu’au 10 juillet 2020 l’état d’urgence sanitaire en vigueur dans le Royaume depuis le 20 mars dernier.  Un allègement progressif des mesures de confinement, a été décidé par l’exécutif prenant  en compte la situation épidémiologique de chaque région.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut