International › AFP

Le tourisme thaïlandais frappé de plein fouet par le coronavirus

Des rangées de bus touristiques à l’arrêt, des parcs d’attraction déserts, des plages vides: le tourisme en Thaïlande, si important pour l’économie du pays, est touché de plein fouet par l’épidémie de coronavirus.

« La situation est très mauvaise, il ne reste que très peu de touristes », raconte à l’AFP Songsak Srimuang qui travaille dans un magasin de tatouage de la station balnéaire de Pattaya, habituellement l’une des destinations favorites des visiteurs chinois. « Peut-être que je vais retourner dans ma ville natale et reprendre un travail dans l’agriculture ».

Le nombre de touristes chinois a chuté depuis janvier, le gouvernement chinois ayant interdit les visites de groupes à l’étranger dans le but de tenter de contenir l’épidémie.

Si cela continue, « on va devoir fermer et je n’aurai nulle part où travailler », s’inquiète Kochawan Greeglang, serveuse dans un bar de Pattaya.

En attendant, l’économie thaïlandaise, particulièrement dépendante du tourisme (18% du PIB), poursuit sa décélération.


Et l’autorité du tourisme a dû revoir à la baisse ses prévisions pour 2020.

Elle table pour le moment sur 6 millions de visiteurs étrangers en moins cette année (33,8 millions contre 39,8 en 2019), d’après des données transmises à l’AFP.

Mais la chute pourrait être encore plus sévère si la crise devait perdurer de longs mois.

A ce jour, le royaume compte 50 cas déclarés de coronavirus. Un patient est décédé, 16 sont encore à l’hôpital et 33 sont rétablis.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut