International › APA

Le gouvernement ivoirien signe avec Huawei un avenant de protocole pour le développement du secteur des TIC

Le ministre ivoirien de l’Économie numérique et de la poste, Mamadou Sanogo, a signé jeudi avec Huawei, le géant chinois des Télécoms, un avenant de protocole d’accord en vue du développement du secteur des TIC en Côte d’Ivoire.Cet avenant au protocole d’accord existant entre le ministère de l’Économie numérique et Huawei,  vise à « renforcer la volonté du gouvernement de s’appuyer sur l’expertise de la multinationale Huawei Technologies pour le développement du secteur des TIC en Côte d’Ivoire », a précisé M. Mamadou Sanogo, lors d’une cérémonie à Abidjan.

Il devrait notamment permettre une « assistance » du groupe dans la définition et l’élaboration d’une stratégie nationale de développement de l’économie numérique dénommée « Côte d’Ivoire numérique 2030 », a ajouté M. Mamadou Sanogo.

Le groupe chinois de Télécoms devrait également apporter une assistance à la mise en place d’une stratégie de développement du large bande (Broadband) en Côte d’Ivoire et réaliser une étude en vue d’instituer un cadre normatif de l’accès au très haut débit dans la société de l’information. 

En outre, ce protocole d’accord révisé, intègre une assistance à la promotion de l’accessibilité des personnes en situation de handicap pour un développement inclusif de l’économie numérique en Côte d’Ivoire.

L’Etat ivoirien envisage toutefois d’encourager les équipementiers dont Huawei Technologies à prendre toute leur part aux initiatives en termes de formulation et d’implémentation de sa vision pour la transformation digitale de l’économie nationale, a souligné M. Sanogo. 


M. Loïse Tamalgo vice-président en charge des Relations publiques Northen Africa region (Afrique subsaharienne) du groupe, a déclaré que Huawei s’engage à travers cet avenant au protocole d’accord à développer l’écosystème du digital en Côte d’Ivoire.

La pandémie de la Covid-19, fera-t-il observer, a accéléré la digitalisation de nos sociétés. Et en Afrique, les besoins en bande passante ont augmenté de 25 à 30%, congestionnant la plupart des réseaux opérateurs. 

« Mieux vaut toujours avoir ses propres routes digitales au niveau national avant de s’intégrer dans l’ensemble mondial », a-t-il conseillé, tout en assurant que « la Côte d’Ivoire est déjà sur le bon chemin ». 

Après 20 ans de présence et de contribution au développement du continent, Huawei a déjà déployé plus de 200.000 Km de fibres optiques en Afrique et compte dans les années à venir renforcer ce maillage. 


L’Info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut