L’info en continu

    • lundi 21 mai
    • CAN U20 : le Congo rejoint le Sénégal

      afrik-foot.com - 15h10

      Opposé au Botswana ce dimanche à Brazzaville, le Congo a déroulé 3-0 pour se qualifier pour le dernier tour des éliminatoires de la CAN des moins de 20 ans Niger 2019. Après le 1-1 de l’aller, Makouana, Okouri et Louamba ont marqué au retour pour les Diables Rouges juniors qui joueront leur billet pour la phase finale face au Sénégal.

    • Norbert Dabira ne fera pas appel de sa condamnation

      RFI - 14h45

      Le général Norbert Dabira a décidé de ne pas faire appel de sa condamnation à cinq ans de prison. Il avait été condamné samedi soir pour atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat. Une accusation qu’il a toujours niée. Il est le deuxième officier, ancien proche du président Sassou-Nguesso, à être visé par la justice, après le général Mokoko, condamné début mai à 20 ans de prison. Et un troisième procès doit maintenant commencer, celui de l’ancien ministre Jean-Martin Mbemba. Cette succession de procès inquiète Roch Eloge Nzogo, coordonnateur du Cercle des droits de l’homme et du développement.

    • vendredi 18 mai
    • Aide au développement : l’enveloppe de l’UE au Congo s’élève à 148, 2 milliards de FCFA

      Adiac - 14h16

      La somme mobilisée sert au financement de cinquante-cinq projets, entre autres, le renforcement des capacités des très petites et moyennes entreprises, la lutte contre la pauvreté et la préservation des ressources naturelles. L’ambassadeur de l’Union européenne (UE) en République du Congo, Saskia De Lang, a présidé le 17 mai, à l’Institut français du Congo, un « Forum des projets » visant à passer en revue les actions que mène son institution dans le pays. S’agissant des projets d’appui à la formation continue des personnels paramédicaux, cinquante-quatre formateurs sont formés et encadrés, ainsi que mille cinq cent dix sages-femmes, infirmiers et laborantins. Ces formations organisées sur seize sites dans les douze départements du pays ont duré un mois, pour un coût total de trois milliards FCFA.

      Lien
    • Journée mondiale des télécommunications : vers la création d’une plate-forme de l’entrepreneuriat numérique au Congo

      Adiac - 14h11

      Plusieurs entrepreneurs du secteur et startups ont convenu, le 17 mai, avec l’Agence de régulation des postes et communications électroniques (Arpce), de mettre en place une plate-forme d’échange et de collaboration en vue d’encourager et favoriser le développement du numérique dans le pays. La décision entérinée par Yves Castanou, directeur générale de l’Arpce, a été prise à l’issue d’un débat organisé par le régulateur sur le thème « Entrepreneuriat numérique et opportunités offertes aux jeunes », a l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des télécommunications.

      Lien
    • Affaire Norbert Dabira : le général Nianga Ngatsé-Mbouala dit sa part de vérité

      Adiac - 14h07

      Comparu devant la Cour criminelle au troisième jour du procès en sa qualité de témoin de l’accusation, l’ancien conseiller spécial du président de la République et commandant de la Garde républicaine a confirmé que le général Dabira l’avait contacté pour faire « un coup d’Etat ». D’après le général témoin, les faits remontent au lundi 16 octobre 2016, lorsqu’il a reçu le général Norbert Dabira dans son bureau, à la présidence de la République. A l’invitation de son hôte, ils se sont déplacés dans des bureaux situés en face de la Direction générale des affaires électorales (DGAE).

      Lien
    • mercredi 16 mai
    • Congo : Le vice-président de la République gabonaise en visite privée à Divénié

      Les Echos du Congo Brazzaville - 15h05

      Le vice-président de la République gabonaise, Pierre Claver Maganga Moussavou a effectué vendredi dernier une visite privée dans la ville de Divénié dans le département du Niari (sud). Le contenu des échanges entre Pierre Claver Maganga Moussavou et Marianne Makanga-Yogo n’a pas été révélé.

      Lien
    • Economie numérique : le sud-africain Powermalta veut financer des projets au Congo

      Adiac - 15h01

      Les entreprises Altron pour l’Afrique, Altech Radio Holdings, Power Malta et Altech UEC, réunies au sein du consortium, se sont engagées à financer des projets à valeur ajouté pour accompagner le Congo dans l’implémentation de son économie numérique. Ces projets concernent la fibre optique à travers la dernière phase de réseau qui doit permettre l’accès à internet et des services innovants. Les investisseurs souhaitent financer les opérations déjà dessinées par Congo Télécom et destinées à connecter, à grande échelle, les ménages. Dans le même élan, l’ambition est d’étendre le backbone fibre optique dans d’autres localités comme la Likouala pour apporter le haut débit. La société Altron souhaite, dans ce registre, fournir à l’opérateur public les services 4G à travers ses infrastructures.

      Lien
    • Lutte contre le blanchiment de capitaux : le Congo a besoin d’un dispositif adéquat et efficace

      Adiac - 14h58

      Pour se familiariser avec l’outil d’auto-évaluation conçu par la Banque mondiale (BM), aux fins de permettre de relever des défis auxquels sont confrontés les Etats, l’Agence nationale d’investigation financière (Anif) organise, du 16 au 18 mai, un atelier de lancement sur « L’évaluation nationale de risques, de blanchiment de capitaux du financement du terrorisme et de la prolifération ». Au cours de cette formation, les experts s’attellent à: fournir des informations sur les notions d’évaluation des risques de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme; décrire l’approche d’évaluation nationale des risques; enfin présenter l’outil d’évaluation nationale de risques de la BM.

      Lien
    • mardi 15 mai
    • Congo – Crise économique : L’ADR impacte l’impunité comme principale cause

      Les Echos du Congo - 13h14

      Au cours de leur douzième session ordinaire tenue à Brazzaville, le partis membres de l’ARD ont entre autres sujets, analysé la situation économique du pays. Dans les conclusions consignées dans le communiqué final ayant sanctionné les travaux, il relèvent que l’économie congolaise souffre de l’impunité et non de la crise née des contrecoups des prix du pétrole. Selon l’ARD, les dirigeants congolais ont dissimulé de l’argent du pays à l’étranger.

      Lien
    • Fonds mondial : plus de 27 millions d’euros pour riposter au sida, à la tuberculose et au paludisme au Congo

      Adiac - 13h02

      Le Comité de coordination nationale ( CCN) Congo a réussi à  mobiliser, auprès du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, une enveloppe de plus de vingt-sept millions d’euros pour renforcer, de 2018 à 2020, la lutte contre ces trois maladies. L’objectif de l’atelier consistait à redéfinir le rôle des entreprises du secteur privé dans cette lutte et faire un état des lieux de leur engagement.

      Lien
    • Congo: «Ils voulaient me faire incriminer le général Mokoko»

      RFI - 08h01

      Au Congo-Brazzaville, la défense de Jean-Marie Michel Mokoko, condamné vendredi à vingt ans de prison ferme, pour « atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat » par la cour criminelle de Brazzaville, a déposé ce lundi un pourvoi en cassation. Avec le général Mokoko ancien candidat à la présidentielle de 2016, il y a sept co-accusés, condamnés à la même peine par contumace. Ce sont six Français et un Congolais reconnus coupables d’avoir tenté en 2006, 2007, 2015 ou 2016 de porter atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, « soit dans le but de détruire ou changer le gouvernement, soit en incitant les citoyens à s’armer contre l’Etat congolais ». Le co-accusé congolais, Gilbert Tony Moudilou, qui vit en France, a été lui aussi condamné à vingt ans, dénonce une machination dans laquelle le régime aurait cherché à lui faire jouer un rôle de témoin à charge contre Mokoko.

    • lundi 14 mai
    • Corruption et concussion: les évêques interpellent la justice congolaise

      Adiac - 14h05

      La dénonciation de la corruption et la concussion vient en soutien à d’autres démonstrations présentées par les évêques du Congo comme faisant partie des « origines du mal de notre pays et des perspectives de sortie de crise ». Ainsi sont-ils remontés deux-trois ans en arrière pour rappeler les dissensions ayant opposé les acteurs politiques au moment de l’adoption de la nouvelle Constitution, le 25 octobre 2015, ou encore la crise du Pool qui a éclaté le 4 avril 2016. Déclinée en plusieurs points, la déclaration des évêques du Congo revient à la fois sur la crise économique, les rapports entre le Congo et ses partenaires financiers extérieurs pour s’achever sur un appel au dialogue et à la réconciliation nationale. Pour les hommes d’église, la création d’un corps indépendant de magistrats et d’autorités morales ainsi que d’un corps d’auditeurs généraux pourrait aider à réprimer la corruption.

      Lien
    • Partenariat économique: la BAD envisage de doubler son portefeuille au Congo

      Adiac - 14h01

      L’enveloppe actuelle est de plus de trois cents millions de dollars. Si l’engagement de collaborer demeure le même entre les deux parties, dans trois à quatre ans, l’institution financière panafricaine pourra augmenter la taille de son portefeuille dans le pays. Le directeur général adjoint de la Banque africaine pour le développement (BAD) pour l’Afrique centrale, Racine Kane, l’a annoncé le 11 mai à Brazzaville, lors de la mission de préparation du rapport d’achèvement du Document stratégique pays (DSP), pour la période 2013-2017.

      Lien
    • Lutte contre la fraude: une conférence se penche sur le sujet à Brazzaville

      Adiac - 13h56

      Une trentaine d’auditeurs venant des secteurs privé et public a participé à la réunion mensuelle de l’Icaci, tenue sur le thème : « Le triangle de la fraude », sous l’égide du deuxième vice-président de cette structure, Lala Akossa. Dans les échanges, les participants ont réfléchi sur les stratégies de prévention de ce phénomène ainsi que les solutions à mettre en exergue pour barrer la voie à la fraude au sein de l’administration.

      Lien
    • Mokoko condamné à 20 ans de réclusion

      - 08h12

      L’ancien candidat à la présidentielle de 2016 a été condamné le vendredi 11 mai en soirée par la cour d’appel de Brazzaville à 20 ans de prison ferme. Même peine pour ses sept co-accusés. L’ancien chef d’état-major a été reconnu coupable d’atteinte à la sûreté intérieure et de détention illégale d’armes et munitions de guerre.

    • vendredi 11 mai
    • Congo: 15 ans de prison requis contre le général Mokoko

      pressafrik.com - 17h39

      Le procureur de la Cour d’appel de Brazzaville a requis 15 ans de détention minimum ce vendredi 11 mai après-midi contre le général Jean-Marie Michel Mokoko. La cour s’est retirée pour délibérer.

    • Santé : Le virus Ebola aux portes du Congo-Brazzaville

      Les Echos du Congo Brazzaville - 13h11

      La cause première de la diffusion de la maladie est la circulation de personnes contaminées en provenance des endroits où l’épidémie sévit. Déclarée aux confins de la région de l’équateur en RDC, voisin du Congo-Brazzaville, l’épidémie d’Ebola a déjà causé la mort de 5 décès sur 19 cas identifiés, selon le Dr Demba Lubambo du programme des urgences de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), équipe/inter-pays d’Afrique centrale.

      Lien
    • Louis Alliot demande au gouvernement français de mener la guerre au Congo-Brazzaville

      Les Echos du Congo Brazzaville - 13h05

      Le député européen (FN), Louis Alliot, très proche du Général Jean-Marie Michel Mokoko, a demandé, dans une lettre adressée au premier ministre Edouard Philippe, au gouvernement français de mener la guerre au Congo-Brazzaville et à son régime. Cette déclaration incendiaire est rendue publique ce jeudi, le jour des plaidoiries dans le procès du Général Jean-Marie Michel Mokoko.

      Lien
    • mercredi 09 mai
    • Santé publique : des infirmiers satisfaits des échanges sur le lavage des mains

      Adiac - 14h37

      Durant quatre jours, les infirmiers venus des Centres de santé intégrés de Kinsoundi, Jane Viale, Plateaux des 15 ans, Bisssita et des hôpitaux de base (Bacongo, Makelékelé et Mfilou-Ngamaba) ainsi que du CHU ont appris des méthodes de lavage des mains et de lutte contre les infections nosocomiales. Cet atelier de formation, organisé par le groupe Sigma, avec un appui du ministère de la Santé et de la population, consistait à contribuer à la promotion de la santé, afin d’améliorer la qualité, l’hygiène et la sécurité des soins. Au sortir de cet atelier, tous les participants ont convenu que ce genre de formation contribue à l’amélioration de l’état de santé de la population.

      Lien
    • La suite du projet pont route-rail sur le fleuve Congo confiée à Africa 50

      Adiac - 14h33

      La réunion technique entre les experts de la BAD, de la CEEAC et les cinq ministres représentant le gouvernement congolais leur a permis de faire le point de deux projets intégrateurs financés par la BAD et initiés dans le cadre du nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad). Le premier type de projet débattu a concerné la construction en vue du pont route-rail sur le fleuve Congo, reliant Brazzaville et Kinshasa. Le projet a été confié à Africa 50.

      Lien
    • Congo : un mort dans un accident de la circulation dans le Mayombe

      journaldebrazza.com - 14h04

      Un mort dans, c’est le bilan d’un accident de la circulation survenu au village Missafou, à hauteur de la montagne Masseka dans le Mayombe (sud du Congo). Un véhicule semi-remorque a percuté violemment une voiture de marque Toyota Corolla à usage commercial. L’un des 06 passages de la toyata, le jeune Albert Kombo, 18 ans, n’a pas surporté le choc, il est décédé, les 05 autre ont grièvement été blessés. L’enquête qui est ouverte devra préciser les causes de ce drame.

    • mardi 08 mai
    • Journées d’opportunités économiques de la Sangha: les préparatifs vont bon train

      Adiac - 17h12

      Dans la perspective de la tenue prochaine de l’événement, le député de Ouesso 2, Léonidas Carrel Mottom Mamoni, s’est entretenu; le 7 mai à Brazzaville; avec la représentante de l’Union européenne (UE) en République du Congo, Saskia De Lang. Les deux parties ont convenu des possibilités de formation des jeunes sur les appels à proposition des projets de l’UE ainsi que sur les solutions alternatives dans le cadre de la protection de l’environnement. Elles ont également parlé des réflexions sur les contributions de ces journées, dans le cadre du Fonds bleu, la Sangha représentant une part importante de la zone tourbière.

      Lien
    • lundi 07 mai
    • Des œuvres de femmes exposées au musée galerie Bassin du Congo

      Adiac - 16h00

      La cérémonie du vernissage de l’exposition des artistes réunies au sein de l’Association des femmes plasticiennes du Congo (AFPC) a eu lieu le 4 mai, en présence de la ministre du Tourisme et de l’environnement, Arlette Soudan-Nonault, et du conseiller en charge de la Culture, arts et tourisme du chef de l’Etat, Lydie Pongault. Cette exposition vente des œuvres de peinture, de sculpture, de l’art batik et de la photographie est aussi un hommage spécial rendu à Tatiana Tsolo, l’une des peintres membres de cette association, décédée en février 2016.

      Lien
    • Les travailleurs de DMC-IRON EXXARO et SCS déclenchent une grève générale illimitée

      Les Echos du Congo - 15h31

      Les employés des sociétés DMC-IRON EXXARO et SCS ont déclenché une grève générale illimitée. Les grévistes demandent le paiement de leurs arriérés de salaires. Ils considèrent la sourde d’oreille de leurs responsables comme un mépris à leur égard. Cette résolution avait été prise au terme d’une assemblée générale tenue le 1er mai dernier à Mayoko dans le Niari.

      Lien
    • Congo : mort « suspecte » d’un sénégalais

      journaldebrazza.com - 10h31

      Mansour Nalla Bâ est mort. Son corps a été retrouvé dans la matinée du vendredi 04 mai, dans un parc forestier, du quartier de Diata. Les Sénégalais de l’Extérieur sont consternés et révoltés par ce décès. Le Gouvernement du Sénégal condamne ce meurtre et demande qu’une enquête impartiale soit ouverte pour déterminer les causes et circonstances de la mort de ce sénégalais. L’ambassadeur sénégalais au Congo-Brazzaville qui suit le dossier, s’occupe du rapatriement du corps de Mansour Nalla Bâ. Le Gouvernement congolais présente ses condoléances à la famille du défunt et à l’ensemble de la communauté sénégalaise établie en République du Congo Brazzaville.

    • vendredi 04 mai
    • L’abbé Fulbert Youlou meurt en exil

      RFI - 17h11

      Maire de Brazzaville, député, chef du territoire du Moyen-Congo au sein de l’Afrique équatoriale française, l’abbé Fulbert Youlou mène son pays à l’indépendance en 1960. Il est chassé du pouvoir dès 1963 et part en exil. Il meurt à Madrid le 5 mai 1972.

    • Pascal Tsaty Mabiala préside le conseil des présidents des partis politiques de l’opposition

      Opposition Congo Brazzaville (Facebook) - 17h07

      Le Chef de l’Opposition Politique Congolaise, Premier Secrétaire de l’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale(UPADS),  Pascal TSATY-MABIALA, a présidé ce vendredi 04 mai 2018 une réunion de prise de contact. La rencontre s’est tenue en présence du conseil des présidents des partis politiques de l’opposition, au Siège provisoire de l’UPADS. L’ordre du jour a porté sur les thématiques suivantes: contrôle de présences, rappel des dispositions instituant l’Opposition, présentation des documents de rassemblement de l’Opposition et échange.

      Lien
    • Un salon des savoirs culinaires du Congo organisé ce 5 mai

      Portail 242 infos - 15h54

      L’initiative a été prise à l’occasion de la journée mondiale du patrimoine africain, qui est célébrée le 5 mai de chaque année. Ce salon des savoirs culinaires du Congo qui a pour thème : « Valorisons nos mets et produits alimentaires locaux » est organisé par l’Institut Français du Congo et l’Institut National de Recherche Agronomique. Cette vitrine de la cuisine Congolaise présentera un large éventail de plats dans ses nombreux stands de gastronomie. Outre la dizaine d’exposants invités, le salon de la gastronomie congolaise proposera des animations diverses, telles que les ateliers, les conférences et les dégustations.

      Lien
    • « Le Congo que nous voulons » : la première édition a tenu ses promesses

      Adiac - 15h40

      La conférence participative « Le Congo que nous voulons » a effectivement tenu son pari. Cette initiative des jeunes congolais de divers horizons géographiques et évoluant dans plusieurs secteurs d’activité a réuni ce 2 mai à l’auditorium du ministère des Affaires étrangères, plusieurs sensibilités nationales autour de quatre thématiques. Notamment l’éducation et formation ; Diversification économique, Entrepreneuriat et emploi des jeunes ; Santé, agriculture et environnement ; Réforme générales.

      Lien
    • Maître Norbert Tricaud: «Si M.Mokoko avait voulu faire un coup d’Etat, il l’aurait fait depuis longtemps»

      RFI - 10h02

      Le procès de l’opposant Jean-Marie Michel Mokoko est imminent. Le ministre de la Communication, Thierry Moungalla, l’a annoncé sur RFI le 19 avril dernier. Aujourd’hui, les avocats du prisonnier préparent sa défense et l’un d’entre eux révèle que la France suit cette affaire de très près. Maître Norbert Tricaud, du barreau de Paris, raconte  comment, un jour de mai 2016, les présidents Denis Sassou Nguesso et François Hollande ont envisagé l’exfiltration du général Mokoko.

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité