Société › Education

Education : 43 détenus congolais composent le BEPC à la maison d’arrêt

Comme le reste des candidats sur l’étendue du territoire congolais, les détenus de la maison d’arrêt de Brazzaville ont affronté les épreuves du BEPC.

Le directeur générale de l’administration pénitentielle du Congo a lancé les épreuves du BEPC dans le centre spécial de la maison d’arrêt de Brazzaville. Au total, 43 prisonniers étaient présents pour affronter les premières matières du brevet d’études du premier cycle.

Pour la première journée d’examen ce 27 juin, les candidats détenus ont composé en mathématiques et en histoire et géographie. Des épreuves que plusieurs candidats interrogés abordables dans l’ensemble.  » Je suis ici pour vous porter un message important du ministre de la justice du Congo  » a indiqué le directeur générale de l’administration pénitentielle avant de poursuivre.


 » Vous n’êtes pas différent des autres candidats qui composent dans d’autres centres, vous êtes juste de passage ici pour un acte que vous avez commis et vous êtes là pour être redressé et réinséré dans la société. Donnez-vous à fond pour l’obtention de votre diplôme, car après votre passage à la maison d’arrêt, la vie continue  » a-t-il conclut.

Rappelons que lors des récentes épreuves du baccalauréat, les détenus candidats avaient aussi composé en toute sérénité. L’objectif du ministère dans cette initiative est de préparer les détenus à une nouvelle vie après la période carcérale.

À LA UNE
Retour en haut