› Culture

Culture : Les congolais pleurent le musicien Lambert Kabako

L’artiste musicien du groupe Les Bantous de la capitale, est décédé ce 23 juin à l’âge de 70 ans.

La musique congolaise est en deuil, Lambert Kabako l’un des piliers du groupe les Bantou de la capitale a rendu l’âme ce samedi 23 juin à Brazzaville. Celui qui avait atteint les sommets de son art avec son titre d’anthologie  » osala nga nini » est mort au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville. Une grosse perte qui laisse les nombreux mélomanes congolais orphelins.

C’est en 1972 que Lambert Kabako intègre les Bantous de la capitale. Il se fait partie de la troisième génération en même temps que ses sociétaires Alphonse Ntaloulou ou encore Mpassi Ngongo Mermans. La première génération étant celle des célèbres fondateurs, entre autres, Edo Nganga, Nino Malapet, Jean Serge Essous, Célestin Nkouka Célio.


De son vivant, il considérait son groupe les Bantous de la capitale comme un patrimoine national. Il laisse un lourd héritage culturel derrière lui.

 


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut