› Politique

Le Congo et l’Arabie saoudite consolident leurs relations

Riyad et Brazzaville ont établi leurs relations diplomatiques, en 1999, et sont disposés à les consolider pour le bien-être des peuples saoudien et congolais.

En séjour de travail à Riyad, capitale d’Arabie saoudite, le président Denis Sassou N’Guesso a eu des entretiens, le 25 mars, au palais d’Al Yamamah, avec sa majesté Salman Bin Abdelaziz Al Saoud. Les deux hommes d’Etat ont évoqué le renforcement de la coopération entre l’Arabie saoudite et le Congo, puis fait le tour d’horizon des sujets de politique internationale, en particulier la crise libyenne et la lutte contre le terrorisme.

S’agissant de la coopération entre les deux pays, le roi Salman Bin Abdelaziz Al Saoud et le président Denis Sassou N’Guesso ont exprimé leur volonté de consolider la coopération bilatérale, notamment en œuvrant ensemble dans les domaines commerciaux, pétrolier et agricole. Il a été également question de l’aide que l’Arabie saoudite pourrait apporter au Congo à travers le fonds saoudien de développement, qui finance, par ailleurs, divers projets à travers le monde.


Observateur au sein de l’Organisation des pays producteurs et exportateurs du pétrole, le Congo tente de diversifier ses partenaires dans ce domaine en mettant en place une stratégie globale d’ouverture aux Etats du golfe. Dans ce sens, le président Denis Sassou N’Guesso a échangé avec Amin Nasser Ben Hamad Al-Nasser, président directeur de la société Aramco, spécialisée dans l’exploitation du pétrole et du gaz. Avec un chiffre d’affaires de 318 milliards de dollars en 2015, cette compagnie saoudienne d’hydrocarbures est de loin la première compagnie pétrolière mondiale avec une production de 10,5 millions de barils par jour. Le Congo pourrait logiquement rechercher son appui pour une meilleure coopération dans le domaine pétrolier.

Pour ce qui est de la Libye, le chef de l’Etat congolais a réitéré à son interlocuteur sa volonté de voir la crise en cours dans ce pays être résorbée à travers le processus du dialogue enclenché depuis plusieurs mois sous l’égide de la communauté internationale et de l’Union africaine. Evoquant la lutte contre le terrorisme en Afrique, le roi Salman et le président Denis Sassou N’Guesso ont convenu de l’urgence de bâtir un front logistique commun contre ce fléau et de sensibiliser, de façon continue, les couches juvéniles au vrai rôle de la religion islamique.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut