International › APA

Affaire Charlie Hebdo : l’Afrique se désolidarise de la France

La republication de caricatures du Prophète de l’Islam, dans le journal satirique français Charlie Hebdo, a provoqué une levée de boucliers en Afrique.Dans son discours d’hommage au professeur d’Histoire Samuel Paty, décapité pour avoir montré à ses élèves des dessins du Prophète Mohamet, le président Emmanuel Macron a réaffirmé que la France ne renoncerait pas aux caricatures religieuses.

Mais le choix éditorial de Charlie Hebdo a heurté les sensibilités des musulmans du monde entier. Partant, le ministère marocain des Affaires étrangères l’a « vigoureusement » condamné. En effet, le Royaume chérifien a fustigé « l’immaturité » des auteurs de ces actes avant de réaffirmer que « la liberté des uns s’arrête là où commencent la liberté et les croyances des autres ».

Le Maroc est convaincu que « la liberté d’expression ne saurait, sous aucun motif, justifier la provocation insultante et l’offense injurieuse de la religion musulmane qui compte plus de deux milliards de fidèles dans le monde ».

Dans le même ordre d’idée, le Haut Conseil Islamique (HCI) de l’Algérie s’est désolé de l’utilisation de ce principe comme « prétexte » pour porter atteinte « à l’Islam et à son Prophète ».


Au Burkina Faso, la Fédération des associations islamiques soutient que le fait d’insulter « une conviction religieuse » ne peut être assimilé à la liberté d’expression. Dès lors, le Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM) a en conclu que « les Français ont dépassé les bornes ».

En tout cas, pour le ministère mauritanien des Affaires étrangères, « l’acharnement » dont fait l’objet la religion musulmane « attise la haine et le racisme ». L’opposant sénégalais Ousmane Sonko a martelé que si les caricatures de Charlie Hebdo constituent « une guerre contre l’Islam », elle est alors « perdue d’avance pour ceux qui comptent s’y engager ».

Enfin, le Rassemblement des Sénégalais contre l’Islamophobie (RSI) invite, ce samedi 7 novembre, les musulmans à la Place de la Nation de Dakar. Histoire de faire entendre leur voix.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut