Culture › Musique

Montreuil : le concert de Roga Roga placé sous haute surveillance

Dans la nuit de vendredi 25 à samedi 26 mai, des actes de vandalisme ont été commis au Palais de congrès, lieu où doit se tenir le concert de l’artiste congolais ce samedi soir.

C’est ce samedi soir 26 mai, qu’est prévu le concert de l’artiste Roga Roga à Montreuil. Mais dans la nuit du vendredi à samedi, des actes de vandalisme ont été commis dans le bâtiment devant abriter le rendez-vous, et des voitures ont été vandalisées dans les rues adjacentes.

 «Des gens ont allumé un feu, des bidons d’essence ont été projetés contre la façade et de nombreux carreaux ont explosé sous la chaleur», indique Robert Harroch, propriétaire du Palais des Congrès.

Ce samedi matin, Roga-Roga avec ses équipes, font le nécessaire pour masquer les dégâts. « Nous allons tout nettoyer et déployer des calicots bleu blanc rouge pour calfeutrer la façade et masquer les dégâts. Nous ne voulons pas permettre au néant de gagner », a dit l’artiste.

Pour Roga Roga, il n’est pas question d’annuler le concert à cause des «Combattants», des opposants au régime en vigueur au Congo, qui protestent contre la présence de Roga Roga en France. Ces derniers disent que l’artiste congolais en profite pour faire passer dans ses chansons des «Libangas», des dédicaces en faveur du président de la république du Congo, Denis Sassou Nguesso.


Depuis plusieurs jours, des lettres de menaces ont été adressées au propriétaire de la salle où doit avoir le concert. Maldré tout, le concert a été maintenu. La préfecture de Seine-Saint-Denis souligne qu’«un dispositif significatif» a été déployé aux abords du Palais des Congrès. «Nous sommes attentifs, précise la préfecture. Il n’est pas question d’annuler le concert. Nous avons les moyens de contrôler la situation.».

Le concert de l’artiste congolais Roga Roga aura bel et bien lieu dès 19 heures en France sous haute surveillance.

 

À LA UNE
Retour en haut