International › APA

L’UNFPA équipe des structures sanitaires pour lutter contre la mortalité maternelle en Côte d’Ivoire

Le Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA) a offert lundi à Abidjan du matériel informatique à des entités sous tutelle du ministère ivoirien de la santé et de l’hygiène publique en vue de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle en Côte d’Ivoire.Ce don composé d’ordinateurs de bureau, d’ordinateurs portables, de tablettes, de logiciels… d’une valeur globale de 15 millions FCFA est destiné à plusieurs structures sanitaires dont la direction générale de la santé, le Conseil national de l’ordre des sages-femmes et des maieuticiens, le programme national de la santé de la mère et de l’enfant, et la direction de la santé communautaire.

Selon Caspar Peek, le représentant résident de l’UNFPA en Côte d’Ivoire, ce don  entend contribuer au renforcement du système de surveillance des décès maternels en Côte d’Ivoire et au renforcement des initiatives communautaires en faveur de la promotion de la santé de la mère et de l’enfant.

« Nous sommes fiers d’accompagner la formation des étudiants infirmiers et des sages-femmes», s’est félicité M. Peek réaffirmant l’engagement de son institution à accompagner la Côte d’Ivoire «dans le combat pour la protection de la vie de la femme ».

Pour sa part, Joseph Aka, le directeur de cabinet du ministre ivoirien de la santé et de l’hygiène publique, a regretté que les statistiques de 614 décès maternels en Côte d’Ivoire pour 100.000 naissances vivantes soient encore une référence.


« Ce chiffre de 614 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes date de 2011. Nous estimons que ce chiffre n’est plus d’actualité», a soutenu M. Aka indiquant que désormais une étude sera faite chaque année en Côte d’Ivoire sur la santé mère-enfant pour mieux apprécier les efforts du gouvernement.

Malgré les efforts consentis par l’exécutif ivoirien, M. Aka a reconnu qu’il y a encore « beaucoup d’insuffisances » dans les structures sanitaires ivoiriennes. C’est pourquoi, il a appelé à un changement de mentalité des agents de santé, estimant qu’il y a encore « trop de laisser-aller ».

Selon une étude en date de 2011, 614 décès maternels sur 100.000 naissances vivantes sont enregistrés en Côte d’Ivoire.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut