› Société

Les congolais privés d’internet toute une journée

Les compagnies de téléphonie mobile, n’ont pas pu assurer les services toute la journée de jeudi 16 janvier 2020. Ils ont évoqué des travaux sur un câble sous-marin.

Les Congolais ont vécu toute la journée du jeudi 16 janvier 2020 sans internet. Les fournisseurs habituels, notamment les compagnies de téléphonie mobile, n’ont pas pu assurer les services, évoquant des travaux sur un câble sous-marin.

Jeudi jusqu’à 8h30, heure locale, internet fonctionnait à merveille. Mais juste après, les Brazzavillois et les habitants d’autres villes comme Pointe-Noire, la capitale économique, ont perdu leur connexion.

Pendant de longues heures, tous les abonnés de téléphonie mobile n’ont utilisé leurs appareils que pour émettre des appels et des textos ou pour en recevoir.

Les réseaux sociaux – WhatsApp, Messenger, Instagram ou encore Twitter – sont restés inaccessibles.


Le travail s’est arrêté dans les petits établissements de transfert mobile d’argent, très sollicités même tard dans la nuit. La même situation a été constatée dans les kiosques de pari foot et pari mutuel urbain.

Les internautes ont quelque peu retrouvé le sourire en début de soirée quand internet a été rétabli, les compagnies privées de téléphonie mobile de la place et l’opérateur historique Congo Télécom ont fait état d’une situation sous-régionale survenue au niveau d’un câble sous-marin situé au large du Cameroun.

« Il y a deux types d’hypothèses possibles. Soit la panne est physique, c’est-à-dire que le câble connaît une coupure physique quelque part et donc il faut détecter la zone géographique où se situerait cette coupure. Soit la panne est logicielle, c’est-à-dire qu’une application pourrait avoir buggé et à ce moment-là, il y a lieu de trouver l’origine du bug ou de la panne. »



À LA UNE
loading...
Retour en haut