Eco et Business › Agro-industrie

Le projet Bio fertilisants veut s’implanter au Congo

Le directeur général de la société Les Doigts verts Congo a présenté le projet ce 27 juillet au ministre de tutelle, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou.

La société Les doigts verts Congo veut participer à la protection et la sauvegarde de l’environnement au Congo Brazzaville. Son directeur Chérubin Fortuné Nkounkou qui pilote le projet Bio fertilisant  a été reçu en audience ce vendredi 27 juillet par le ministre en charge de la Recherche scientifique, en présence de ses partenaires français de la société Strat.

« Nous visons pour  une agriculture biologique, dans le cadre du développement durable, pour éviter tout ce qui est pesticide. C’est un bon élément pour nous d’avoir des bio fertilisants qui vont servir demain aux  paysans, à l’agriculteur et à l’industriel qui veulent pratiquer l’agriculture », a expliqué Chérubin Fortuné Nkounkou.

A l’en croire, le projet « Bio fertilisants » se développera en faisant une sensibilisation des ménages et des commerçants. Ainsi, un tri des déchets organiques se fera avant de les transformer au bénéfice des agriculteurs. En effet, la société Les doigts verts Congo, un groupement d’intérêt économique, transformera les déchets qu’elle donnera par la suite aux distributeurs traditionnels des produits agricoles.


Le président de la société Strat, l’autre partenaire du projet dont la mission consiste à structurer l’agriculture congolaise a expliqué que  l’agriculteur congolais n’est pas rémunéré alors que sa fonction de rémunération est majeure. Pour lui : « Tous les pays en voie de développement doivent développer leurs cultures vers l’autonomie alimentaire et c’est l’enjeu du futur pour les années 2030, 2050 à plus ».

Le ministre Coussoud-Mavoungou  a pour sa part rassuré le directeur des doigts verts concernant l’accompagnement du gouvernement. « Vous avez conçu une dynamique de bio fertilisants  qui devrait nous donner la possibilité d’avoir une santé saine et je crois que notre tâche est de vous accompagner véritablement. Vous êtes un interlocuteur de bonne facture pour vous accompagner sur tous les plans », a indiqué le ministre.

 


À LA UNE
Retour en haut