International › APA

La presse marocaine fait le point sur l’actualité du coronavirus

Les quotidiens marocains parus ce lundi traitent de nombreux sujets notamment les opportunités que présente l’après-Covid-19, l’élan de solidarité lié à cette épidémie et les cas de contamination chez les enfants et au sein des prisons. +Aujourd’hui le Maroc+ écrit que l’après-Covid va être porteur de beaucoup de nouveautés, d’évolutions et d’opportunités, soulignant que pour les saisir, il faudra s’y préparer dès aujourd’hui au risque de les voir captées par d’autres pays de la région.

L’économie de la santé et de la vie, la mobilité et les transports, les loisirs, le voyage et les activités distractives, les nouvelles technologies, les télécoms, les équipements domestiques… tous ces domaines et d’autres ne seront et ne fonctionneront plus comme avant dans le monde et en Europe qui est notre premier partenaire, fait observer le journal.

Le Maroc aura inévitablement un rôle à jouer et des bénéfices à en tirer à condition de savoir et surtout de décider de vite se reconvertir, note-t-il, estimant que « ce n’est pas impossible.

+L’Opinion+, note pour sa part, que l’Europe, aussi meurtrie et exsangue soit-elle, a démontré qu’elle n’avait pas perdu son sens du devoir, de la générosité et de la coopération en octroyant au Maroc une aide substantielle de 450 millions d’euros pour alimenter son fonds spécial de lutte contre le coronavirus.

Ce geste significatif persistera, sans nul doute, longtemps dans les mémoires, poursuit le quotidien, qui estime que la même compassion doit-être dirigée vers nos voisins du Sud de l’Afrique Subsaharienne où l’hécatombe guette les populations selon plusieurs observateurs.

« Car s’il y a une défaite à ne pas concéder à l’épidémie mondiale du coronavirus qui est en train de mettre à genoux l’ensemble de l’humanité, c’est celle de céder à la tentation du nationalisme, de l’isolationnisme et du protectionnisme », soutient-il.

+Al Alam+ écrit que c’est un lundi décisif dans l’évaluation de la situation épidémiologique que vit le Maroc depuis début mars dernier. En effet, tout le monde attend les décisions et les scénarios que pourrait annoncer le chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani, devant les Parlementaires des deux chambres lors d’une séance commune qui se tient aujourd’hui.

El Otmani devrait s’attarder sur l’évaluation des effets sociaux et économiques de la crise sanitaire et déciderait si le confinement va être levé ou prolongé une deuxième fois.


Si tous les indices vont vers une prolongation des mesures du confinement, le chef de l’Exécutif est amené à présenter un exposé qui répond aux aspirations des Marocains et communiquer de toutes les procédures qui doivent être mises en oeuvre pour assurer une sortie de crise avec le moins de dégâts possibles, estime-t-il.

+Assahra Al Maghribia+ se fait l’écho d’une déclaration du Directeur de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Mohamed El Youbi qui a fait savoir que les cas sévères de nouveau coronavirus chez les enfants de moins de 14 ans « ne sont pas fréquents » au Maroc et ne constituent que 0,6% du total des contaminations.

Présentant l’état des lieux de la pandémie Covid-19 chez l’enfant au Maroc, lors d’un séminaire virtuel adressé au grand public et organisé par InfoVac-Maroc en coopération avec le ministère, M. El Youbi a fait savoir que 57,3% de cas chez l’enfant sont asymptomatiques -contre 41% au niveau national-, tandis que 39% de cas sont bénins et 3% modérés.

Au 15 mai 2020, on a enregistré 625 enfants de moins de 14 ans atteints de la maladie, dont 315 ont été déclarés guéris (50,4%), sur la base des critères préconisés au Maroc, à savoir une amélioration clinique nette en l’absence de signes d’aggravation et deux tests négatifs réalisés à 24 heures d’intervalle.

+Al Ahdath Al Maghribia+ rapporte qu’aucun nouveau cas de contamination au coronavirus (Covid-19) n’a été enregistré parmi les fonctionnaires ni parmi les détenus dans 74 établissements pénitentiaires sur les 76 que compte le Royaume.

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) assure que par mesure de précaution, 3.972 fonctionnaires exerçant dans 74 établissements pénitentiaires ont été soumis au test de dépistage du Coronavirus avant de rejoindre leurs postes, dans le cadre du système de rotation adopté.

Aucun nouveau cas de contamination n’a été décelé suite aux analyses effectuées, à l’exception des cas de contamination précédemment signalés et qui ont été exclus du travail, précise la même source, citée par le quotidien.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut