Brazzaville : la population inquiète violence urbaine orchestrée par les «bébés noirs»

Avec son million et demi d’habitants, la ville de Brazzaville n’échappe pas aux phénomènes de violences urbaines. Les agressions commises…

Avec son million et demi d’habitants, la ville de Brazzaville n’échappe pas aux phénomènes de violences urbaines. Les agressions commises par les gangs, communément appelés « bébés noirs », qui opèrent avec des armes blanches gagnent du terrain dans les quartiers périphériques. Ces gangs sont réprimés par une police loin d’en venir à bout. La société civile propose des solutions à long terme, allant au-delà de la répression.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne