› Santé

Hôpital de base de Bacongo : trois jours de consultations médicales gratuites

La campagne qui s’achève le 13 avril, dans le 2e arrondissement de Brazzaville, a été lancée par l’administrateur-maire, le Dr Simone Loubienga.

En rapport avec la Journée mondiale de la santé, célébrée le 7 avril dernier sur le thème « La couverture santé universelle : pour tous et partout », l’hôpital de base de Bacongo organise une campagne de consultations médicales et chirurgicales gratuite au profit de la population. Il s’agit, en effet, des journées portes ouvertes qui permettent aux habitants, surtout ceux ayant des revenus faibles, d’avoir accès gratuitement aux soins de santé en médecine interne, pédiatrie, gynécologie et chirurgie. Parmi des consultations médicales et chirurgicales gratuites, on peut citer le dépistage de la glycémie et la prise de tension.

Selon la directrice de l’hôpital de base de Bacongo, le Dr Carmel Stella Miabanzila Matoko, la couverture sanitaire universelle commence d’abord par la facilité d’accès des soins à la population. « Nous donnons le soin gratuit, mais une partie des examens et du médicament peut être couverte par le malade lui-même. Nous lançons un appel à tout le monde d’y contribuer, parce que nous nous privons de trois jours des frais de consultations qui servent à faire fonctionner cet hôpital », a-t-elle invité.

Le Dr Carmel Stella Miabanzila Matoko estime qu’à travers ce geste, l’hôpital de Bacongo vient de témoigner que la couverture sanitaire universelle est aussi accessible au Congo. « Nous avons fait fi de nos difficultés et avons voulu que dans le cadre de cette célébration, la population ait accès aux soins. Une consultation médicale c’est 5 000 FCFA, une consultation chirurgicale ou spécialisée 10 000 FCFA dans le privé et parfois plus, mais nous donnons à la population un accès gratuit aux consultations », a expliqué la directrice de l’hôpital.


L’initiative est vivement saluée par les bénéficiaires qui pensent que les frais qui devaient servir pour la consultation leur permettent, tout au long de cette opération, d’acheter des médicaments ou bien d’autres choses. Ils ont quand même émis quelques inquiétudes du fait que les examens de laboratoire et autres sont payants pendant la campagne. En effet, cette campagne gratuite ne concerne pas les consultations spécialisées telles que l’ORL, la radiologie, le laboratoire et la stomatologie. « C’est une très bonne initiative, parce qu’au moment où je vous parle, j’ai une toux sèche. Donc l’argent que j’allais d’abord me faire consulter servira pour acheter l’ordonnance », s’est réjoui le jeune Chris Onimachi.

Pour le Dr Carmel Stella Miabanzila Matoko, la couverture sanitaire universelle ce n’est la pas la gratuité totale des soins, poursuivant qu’aucun Etat dans le monde ne peut supporter une telle initiative. D’où la nécessité de l’apport de la population.

Rappelons que l’édition 2018 de la Journée mondiale de la santé a coïncidé avec le 70e anniversaire de l’Organisation mondiale de la santé. Une occasion pour cette institution onusienne de lancer un appel aux dirigeants mondiaux afin qu’ils prennent des mesures concrètes pour améliorer la santé de tous.

À LA UNE
Retour en haut