› Culture

Festival Kimoko : la onzième édition se tiendra du 29 mai au 03 juin

Le centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard de Pointe-Noire servira de cadre à la 11ème édition du festival Kimoko. Qui a pour thème: « Du théâtre au Congo pour quel public ? ».

Le festival Kimoko s’ouvre le 29 mai au centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard à Pointe-Noire. Le thème choisi pour cette édition est : « Du théâtre au Congo pour quel public ? ». Selon les organisateurs, il est question d’attirer l’attention du public sur l’importance du théâtre dans la vie des hommes.

Alphonse Nkala, le directeur du festival, pense que le théâtre est un art civilisateur qu’il faut penser mettre au centre de l’activité de l’humain. Ce thème, selon lui, devrait aussi permettre de mener une réflexion sur le type de théâtre à proposer aux Congolais qui s’intéressent à cet art. « Nous allons réfléchir sur le type de théâtre qu’il faut faire au Congo, un théâtre qui devrait être bien reçu par les Congolais. Peut-être que celui qui leur est proposé n’est pas celui qu’ils attendent. Il faut donc mener une réflexion sur la question », a-t-il expliqué.

Le festival Kimoko est un ensemble d’activités telles que le conte, le ballet théâtre, la musique, la danse contemporaine. À cela, il faut ajouter l’atelier de marionnettes, une activité destinée aux enfants que le festival organise pour la troisième fois à la demande du public.


De nombreux artistes du Congo et étrangers prendront part à la onzième édition de Kimoko. Notamment Green théâtre avec Guillaume Ekoubé du Cameroun, Fely Kimbirima de France, Olivier Ngoudé du Cameroun qui animera l’atelier des marionnettes ainsi que des nationaux venant de Brazzaville, Stan Matingou et les femmes de la Troupe nationale de théâtre du Congo et locaux Le théâtre des coulisses qui est la compagnie égérie de Kimoko, la Compagnie Issima théâtre, Africa Graffiti, Afro Tam-Tam et Racines. En tête d’affiche de l’évènement cette année, l’humoriste gabonais Omar Defundu, alias Monsieur le présiden.

« Une fois de plus, nous avons fait de bons choix. Le public ne sera pas déçu. Malgré les difficultés, nous ferons de sorte que la fête soit belle », a assuré Alphonse Nkala. Kimoto aurait perdu plusieurs de ses sponsors à cause de crise économique qui touche le Congo en ce moment.

Le festival Kimoko posera la clé sous le paillasson le 03 juin et les spectacles offerts seront gratuits.

À LA UNE
Retour en haut