Sport › Football

Eliminatoires CAN 2022 : le Congo face à l’Eswatini

Droits réservés.

Les Diables rouges vont en découdre ce jeudi  au stade Alphonse-Massamba-Débat avec la sélection d’Eswatini en match comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Cameroun 2022.

Les Diables rouges s’apprêtent à livrer des matchs ce mois de novembre. Une double confrontation qui donnera des éléments de réponse quant à  l’avenir des Diables rouges dans ces éliminatoires. Deuxièmes de leur groupe avec trois points, les poulains de Valdo Candido  n’ont pas droit à l’erreur. Pour espérer une qualification à la phase finale qui les fuit depuis 2015, les Congolais doivent à tout prix s’imposer sur leurs propres installations avant d’aller confirmer le 16 novembre sur le terrain d’Eswatini.

Les Diables rouges vont tenter d’accomplir cette mission sans trois joueurs et non pas les moindres.  Thievy Bifouma, Amour Loussoukou et Guy Carel Mbenza n’ont pas pu rejoindre le groupe. Ils ont été contrôlés positifs à la covid-19.  Thievy Bifouma rappelons-le, n’a disputé le moindre match avec sa sélection depuis le début des éliminatoires.

Malgré leur absence, Valdo s’appuiera sur l’effectif disponible pour placer les Diables rouges sur le chemin de la qualification.  La présence du ministre des Sports et de l’Education physique à la séance d’entraînement  du mercredi  10 novembre  au stade Alphonse-Massamba-Débat témoigne de la volonté  du gouvernement  et de la Fédération congolaise de football  de  créer les conditions  de la réussite.

« Je serai avec vous au stade le jeudi pour venir assister à la victoire d’ici d’abord et  après là-bas aussi.  Il faut  que vous vous qualifiez pour cette CAN. Nous comptons sur vous. Malheureusement le public ne sera pas là. Dommage. On va former un petit groupe là- haut pour vous soutenir. On va essayer de crier fort et vous allez nous entendre », tel est le contenu du  message que Hugues Ngouélondélé a fait passer aux joueurs. Le gouvernement a, a-t-il dit, créé les conditions pour que les joueurs se sentent mieux dans leur préparation : « Ils sont partis de l’Europe jusqu’ici ce n’est pas eux qui ont payé les billets. Ils sont bien entretenus ici. Le ministre est là, le président de la Fédération aussi. Cela veut dire que les choses vont bien. Les jeunes ne se plaignent pas »


Le Congo, a-t-il précisé, ne peut pas être éternellement absent aux différentes phases finales de la CAN. Il faut à tout prix inverser la tendance. « J’ai reçu (le mercredi matin) le coach Valdo qui m’a donné des assurances, après tout c’est lui qui est au quotidien avec les joueurs. Il connait son système de jeu. Il est confiant et moi aussi, d’ailleurs je serai là le jeudi à la tribune pour suivre les jeunes. On ne vient pas pour perdre. Il faut aller pour gagner. Je crois qu’on a une bonne équipe. Malheureusement on a quelques joueurs retenus à l’étranger parce qu’ils sont testés positifs », a souligné le ministre.

En l’absence de ces trois joueurs, Valdo Candido compte sur les trois derniers buteurs des Diables rouges face à la Guinée Bissau : Prince Vinny Ibara, Sylver Ganvoula et Junior Makiessé. En défense, le joueur de  CSKA Sofia en Bulgarie Bradley Mazikou postule pour fêter sa première sélection avec les Diables rouges tout comme Borel Tomanzoto de Daring club Motema Pembe de la République démocratique du Congo au milieu du terrain. Le retour de Merveil Ndockyt fera sans nul doute du bien à Valdo Candido. Le joueur mesure lui-même l’ampleur de la rencontre.

« Nous savons que ce match est très capital pour nous. On doit se battre corps et âme pour donner le maximum possible en vue d’une qualification pour la coupe d’Afrique.  Je sais que l’enjeu est très grand. Il y a un peuple qui est derrière nous pour nous soutenir. On connait l’importance de ce match », a confié le milieu du terrain congolais.

Absent lors des deux premières journées, il revient en sélection avec plus d’envie. « Cela  fait toujours plaisir de jouer en sélection après quelques altercations avec les dirigeants. Je me suis peut- être mal comporté. Voila pourquoi je voulais profiter de l’occasion pour demander les excuses pour le mauvais comportement. Ça fait toujours plaisir quand je viens jouer pour la nation. Je vais me donner corps et âme. Je suis jeune et j’ai envie de participer à la phase finale de la CAN et c’est le moment »,  a signifié Merveil Ndockyt.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut