Politique › Actualité

Education, culture et migration se partagent la Une au Congo

Le lancement d’un projet sur l’éducation en nutrition et sécurité alimentaire, le festival international du livre et des arts plastiques (FILAF) qui bat son plein à Brazzaville, et les 600 réfugiés centrafricains qui sont prêts à rentrer sont au menu de la presse congolaise de ce jeudi.
Les Dépêches de Brazzaville abordent le volet éducation avec le lancement d’un projet conjoint PAM, Unesco et gouvernement congolais sur la nutrition et la sécurité alimentaire.

« D’une durée de deux ans, ce projet lancé le mercredi à Brazzaville par l’Unesco) et le Programme alimentaire mondial (Pam), avec l’appui du gouvernement congolais s’inscrit dans le cadre de la réalisation des objectif de développement durable 2016-2030», explique le journal.

Selon ce confrère, ledit projet vise à améliorer les compétences des personnels du système éducatif, à adapter les programmes d’éducation à celui de la nutrition à celui lié à la nutrition et les compétences des jeunes et des femmes en la matière.

L’hebdomadaire La griffe fait un clin d’œil à l’éducation et constate « encore des promesses de recrutement dans la fonction publique ».

Selon le journal, face aux menaces de grève brandies par les enseignants bénévoles, le vice-premier ministre, Firmin Ayessa, a encore fait des promesses aux prestataires et volontaires de l’éducation.


« Migration : Près de 600 réfugiés centrafricains candidats au retour volontaire», informe Les dépêches de Brazzaville, qui écrit souligne que « le haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR) lance ce jeudi à Brazzaville l’opération de rapatriement volontaire des ressortissants centrafricains réfugiés au Congo».

Nos confrères précisent que parmi ces réfugiés estimés « à plus de 32.508, un peu plus de 600 sont concernés par cette opération».

Le bi-hebdomadaire La semaine Africaine traite de la culture avec « la deuxième édition du festival international du livre et des arts plastiques (FILAF) » qui bat son plein à Brazzaville.

« Plusieurs auteurs et écrivains venus de l’Europe et d’Afrique participent à ce festival qui se déroule du 3 au 7 avril 2018 sur le thème +Penser et raconter l’Afrique, l’Afrique pensée et racontée», indique le journal.

À LA UNE
Retour en haut