International › AFP

Dans une Italie au ralenti, mode d’emploi à l’heure du coronavirus

Plus de coiffeurs ni de visites chez ses parents, plus de café au comptoir, le jogging est toléré mais en solitaire : mode d’emploi d’un quotidien bouleversé par le coronavirus pour 60 millions d’Italiens.

– Se déplacer –

– Les Italiens peuvent sortir pour le travail, pour des soins de santé ou acheter de la nourriture et des produits de première nécessité. Mais ils doivent justifier leurs déplacements en brandissant une déclaration sur l’honneur, susceptible d’être vérifiée par la police.

– Il n’y a pas de postes fixes pour bloquer les mouvements des personnes, mais des contrôles dans les rues silencieuses, effectués par des policiers dûment équipés de masques. Jeudi, le nombre des patrouilles avait été revu à la hausse à Rome. Giuliano, 68 ans, lisait comme à son habitude le journal devant le Panthéon à Rome. Contrôlé, il a dû rentrer chez lui, a constaté l’AFPTV.

– Les transports en commun et les taxis ne sont pas soumis à des restrictions, mais ils étaient encore plus vides jeudi après la fermeture de la plupart des commerces.

– Aucune limitation pour le transport de marchandises, le transport d’animaux, l’acheminement de paquets, qui s’apparentent à du travail.

– On a le droit de faire de l’exercice dehors, mais seul, pas en groupe. Les promeneurs de chien ont un excellent alibi pour sortir.

– Travailler, étudier –

– Les casaniers sont à l’honneur car rester chez soi est « pour le bien de tous », selon le gouvernement. Le télétravail est donc vivement conseillé si possible, tout comme la prise de jours de congés.

– Les usines et les artisans continuent à produire normalement, à condition d’appliquer des précautions d’hygiène strictes.

– Les services administratifs publics restent ouverts, mais le gouvernement conseille d’utiliser les services en ligne.

– Ecoles et universités sont fermées et sont incitées à proposer un enseignement à distance.

– Communiquer –

– Confinés chez eux, les Italiens téléphonent désormais « tout au long de la journée » à partir de leur réseau fixe, qui a enregistré une hausse des communication de 70%, selon le patron de Telecom Italia Luigi Gubitosi.


– Et quand ils ne téléphonent pas, ils regardent la télé : le groupe Mediaset a enregistré une progression « sensible » de son audience.

– Visiter –

Les voyages de tourisme sont « absolument à éviter ». Les vacanciers italiens ou étrangers déjà en Italie doivent limiter leurs déplacements à ce qui est nécessaire pour rentrer chez eux. Encore visibles mercredi, ils étaient très rares jeudi à Rome.

– Sortir –

– Bars, pubs et restaurants sont tous fermés depuis jeudi. Agron, un employé du café Da Claudia à Rome, en profite pour nettoyer la devanture : « La fermeture est-elle logique ? Je ne sais pas, je fais ce qu’on me dit », a-t-il commenté, « mais le plus important c’est la santé ».

– Toutes les manifestations culturelles, sportives, religieuses ou festives sont suspendues. Pas de Calcio donc. Les compétitions organisées par des organismes internationaux se dérouleront à huis clos. La foire du livre jeunesse de Bologne, le plus grand salon de ce genre en Europe, décalée à mai a été finalement annulée.

– Les lieux de culte restent ouverts, à condition de respecter la distance d’un mètre. Mais les cérémonies religieuses (mariage, baptême, funérailles, prières musulmanes du vendredi) sont interdites. Des participants à un cortège funéraire en Sicile ont ainsi été les premiers à s’être vu infliger une amende. Des dizaines d’autres personnes ont depuis été verbalisées et ont dû payer jusqu’à 200 euros.

– Consommer –

– Restent ouverts depuis jeudi les pharmacies et les magasins vendant, outre des biens alimentaires, des produits indispensables, comme le matériel d’éclairage, les articles d’hygiène, l’électroménager, les équipements de télécommunications, les téléviseurs, les journaux, ainsi que les opticiens, les laveries, mais aussi… les bureaux de tabac.

– Tous les autres commerces, jugés non indispensables, vendant par exemple des vêtements, sont fermés, tout comme salons de coiffure. Dès jeudi matin, des chaînes spécialisées dans les vêtements incitaient leurs clients à commander sur internet.

– Dans les supermarchés, dont les entrées sont filtrées pour éviter les foules, le personnel est équipé de gants et de masques.

– La famille –

– Manger chez ses parents n’est pas considéré comme un déplacement nécessaire : c’est donc en théorie interdit. En revanche, les couples divorcés peuvent se déplacer pour voir leurs enfants s’ils sont mineurs. S’occuper de personnes âgées est autorisé, tout en évitant le plus possible les contacts physiques.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut