Société › Actualité

Congo : le taux de malnutrition en hausse à Kombé

En deux jours, le taux de malnutrition à Kombé, banlieue du sud de Brazzaville, est passé à plus de 10 pour cent contre 7 pour cent considéré comme norme nationale. Un chiffre que révèlent les statistiques disponibles au Centre de santé communautaire de Kombé, dans le 8ème arrondissement de Brazzaville, Madibou.

A l’occasion d’une récente visite conjointe de l’ambassade du Japon et du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), partenaires financiers du Congo en matière de santé et de l’éducation, il a été révélé que près de 250 enfants présentaient de réels problèmes de santé dus à la malnutrition.

‘’Nous sommes en pleine campagne de dépistage des cas de malnutrition dans ce quartier et nous sommes déjà 250 enfants. Nous sommes à une prévalence de 10,06 pour cent alors que la norme nationale est autour de 7 pour cent. Il y a un réel problème, il faut bien des appuis pour que nous dépistions ces enfants en vue de les prendre en charge’’, a annoncé le médecin nutritionniste et urgentiste, Dr Alain Biknidou.

Le centre de santé communautaire de Kombé est un don du gouvernement japonais. Il est construit grâce au financement de plus de 116.000 dollars américains du Japon, dans le cadre de l’aide non-remboursable des petits projets locaux contribuant à la sécurité alimentaire.


‘’La structure fonctionne selon un modèle tiré du partenariat public-privé, parce qu’il s’agit d’un centre privé à but non lucratif. Dans le fonctionnement de ce centre, nous avons des agents de l’Etat affectés par le district sanitaire de Madibou et des contractuels que nous avons recrutés pour renforcer le personnel existant. L’appui de médecin d’Afrique permet une bonne gestion et fonctionnement correct’’, a expliqué le représentant de Médecin d’Afrique au Congo, Dr Davy René Louvouézo.

 

À LA UNE
Retour en haut