Culture › Cinéma

Congo : Pointe-Noire va accueillir la 3e édition du QAFF

La 3e édition du Qui.bdo Africa film festival
La 3e édition du Quibdo Africa film festival.
L’événement va réunir les cinéastes de près de vingt pays d’Afrique, des Etats-Unis, d’Europe, d’Amérique latine et d’Asie.

 

La 3e édition du Quibdo Africa film festival (QAFF) aura lieu du 13 au 18 septembre 2021, dans la capitale économique. L’événement va réunir les cinéastes de près de vingt pays d’Afrique, des Etats-Unis, d’Europe, d’Amérique latine et d’Asie. L’initiative est de la Fondation Ba sango.

« Le  Quibdo Africa Film Festival invite les férus du 7e art à explorer cet espace symbolique de rencontres entre l’Afrique et la diaspora à travers des projections de films, des ateliers, des conférences et des expositions artistiques dans une aventure vers l’inconnu, dans un voyage oscillant entre le passé, le présent et le futur vers un lieu qui est à la fois mémoire et représentation ; un lieu qui nous invite à voir ce que nous avons été et ce que nous avons réussi à être », a dit Wilfrid Massamba, directeur de la Fondation QAFF.

Pendant près d’une semaine, quarante-trois films sélectionnés dans onze catégories seront projetées à la Fondation Basango, au Musée Cercle africain et au Centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard. Des lieux qui vont également abriter les expositions, les conférences, les rencontres professionnelles, les rencontres professionnels-amateurs, les échanges B to B prévus lors de ces réjouissances cinématographiques.


Selon la Fondation Ba sango, ce festival a été initié pour faire croître l’audience des films des réalisateurs africains et afro-descendants; rendre visible des histoires écrites, réalisées et produites par des réalisateurs africains et de la diaspora; répondre à une demande croissante de contenu « made in Africa et de sa diaspora ». Pour le public congolais, il s’agit d’ouvrir une fenêtre aux producteurs, réalisateurs locaux et internationaux et pour des rencontres B to B, assurer une bonne communication ainsi qu’ une diffusion du festival pour une visibilité à l’internationale.

A la fin, plusieurs prix seront décernés lors de la soirée de clôture dans plusieurs catégories, à savoir le prix du meilleur long métrage, le prix du meilleur documentaire, le prix du meilleur réalisateur de long métrage, le prix du jury du meilleur réalisateur de  documentaire, le prix du meilleur film d’animation, le prix du meilleur directeur de la photographie, le prix du meilleur scénario, le prix de la meilleur bande sonore, le prix SUDU du meilleur court métrage.

Les cinéastes et producteurs de Colombie et du Congo participants à la compétition seront couronnés dans les catégories fiction, documentaire, animation, expérimental et videoclip ainsi que d’autres catégories techniques et artistiques. La compétition internationale, quant à elle, est ouverte aux cinéastes africains et afro descendants du monde entier avec des prix dans les catégories fiction, documentaire, animation, expérimental et videoclip. Les cinéastes distingués, en plus de l’enveloppe,  recevront le trophée en forme de baobab, symbole officiel du QAFF qui est une représentation de l’arbre mythique de l’Afrique, chargé d’histoire, symbole de paix, de non-violence et de longévité.

Notons que les deux premières éditions ont eu lieu en Colombie en 2019 et 2020.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut