Eco et Business › Finance

Congo : le gouvernement entend augmenter le budget 2019 de 44%

Cette information a été annoncée le 06 octobre à Brazzaville, lors du conseil des ministres.

Le samedi 06 octobre dernier, les ministres se sont réunis en conseil à Brazzaville. Ces autorités congolaises envisagent une hausse du budget de l’État de 44 % par rapport à l’exercice 2018, qui atteignait 3,5 milliards d’euros. Pour le Premier ministre, Clément Mouamba, l’objectif est de soutenir une « reprise progressive de la croissance ».

Le projet de loi de finance 2019, présenté par le ministre congolais des Finances et du Budget, Calixte Nganongo, prévoit une hausse du budget de l’État 2019 de 44 % par rapport à l’exercice précédent, passant de 1 602,6 milliards de francs CFA (2,4 milliards d’euros) à 2 308,8 milliards de FCFA. Le budget général s’établit à 2 226,2 milliards de FCFA (3,4 milliards d’euros).

Des prévisions basées sur un baril à 70 dollars


Pour le gouvernement congolais, les recettes budgétaires vont progresser de 46 %, à 2 226,2 milliards de FCFA, tirées par la croissance de la catégorie « autres recettes » de 82 %. Comptant pour 60 % des revenus publics en 2019, cette catégorie était constituée à 98 % de ventes de cargaisons pétrolières en 2018.

Les revenus pétroliers sont calculés sur la base d’une production d’environ 360 000 barils par jour. En 2019, « le brut congolais sera vraisemblablement vendu à un prix moyen de 70 dollars », précise le compte-rendu du conseil des ministres.

Les revenus fiscaux, qui représentent 37 % des recettes budgétaires, ne progressent que de 11 %. Le gouvernement congolais évalue le taux de croissance à 3,7 % fin 2019, contre 2 % à la fin 2018. Cette reprise est liée à « un raffermissement du secteur hors pétrole, qui devrait renouer avec la croissance, après une période de récession », a souligné Calixte Nganongo.

À LA UNE
Retour en haut