› Société

Congo : Guy Parfait Kolélas inhumé en France dix mois après sa mort

Guy Parfait Kolelas. journaldebrazza.com
Guy Parfait Kolelas.

L’ancien opposant congolais Guy-Brice Parfait Kolélas a été inhumé ce vendredi 21 janvier au Bourget, dans la région parisienne.

 

C’était une inhumation sous fond de division familiale qui s’est déroulé le 21 janvier dernier. Ces divisions familiales ont perduré jusqu’au bout sur les raisons et la date de son décès.

Enterrer Guy-Brice Parfait Kolélas, c’était le souhait de sa veuve et de cinq de ses frères. En revanche, une autre partie de la famille de l’opposant congolais continuait de s’y opposer, 10 mois après sa mort. En particulier ses 3 enfants et 7 autres de ses frères et sœurs, qui avaient poursuivi les procédures judiciaires jusqu’au bout pour retarder l’enterrement.

Ce clan de la famille demandait de nouvelles investigations sur les raisons et la date du décès de Guy-Brice Parfait Kolélas. « Dans cette histoire, affirme Lydie, une des sœurs qui s’opposait à l’inhumation, il s’agit d’un crime d’Etat. Ils sont en train de tout faire pour qu’on ne puisse pas trouver la vérité ».


Selon elle, il n’est pas mort d’une « insuffisance cardio-respiratoire » due à une « pneumopathie sévère », ainsi qu’une contamination au Covid, comme l’a conclu l’autopsie réalisée en France.

Et il n’est pas mort le 22 mars, mais le 21 mars, jour-même du scrutin présidentiel où son frère affrontait Denis Sassou-Nguesso dans les urnes, avant d’être évacué dans la nuit de Brazzaville à Paris. La coïncidence des deux événements aurait pu invalider l’élection présidentielle au Congo.

L’ancien opposant congolais Guy-Brice Parfait Kolélas est mort en mars 2021, alors qu’il était candidat à l’élection présidentielle au Congo-Brazzaville.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.04.2022

La localité de Loutété

Loutété est une localité du sud-est du Congo située dans le département de la Bouenza. Avec une population d'environ 20 000 habitants. Traversée par le…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut