Société › Actualité

Congo : grève au CFCO, les agents demandent le départ du DG

Chemin de fer Congo Océan (CFCO)

Les agents du CFCO, réunis le 11 février à la gare centrale de Brazzaville, ont adressé une pétition au gouvernement congolais, demandant le départ de l’équipe dirigeante qu’ils jugent incompétente.

Ces agents accusent aussi l’intersyndicale qui, au lieu de défendre leurs intérêts, travaillerait plutôt avec l’administration.

Après le paiement de 50% du salaire du mois de mars 2018, le 28 décembre dernier, les négociations entre les partenaires sociaux et l’administration du Chemin de fer Congo Océan (CFCO) sur le salaire de janvier 2019 avaient abouti à la conclusion selon laquelle ce salaire devrait être versé à la fin du mois. Malheureusement, les autorités n’ont pas tenu leur promesse.

Les cheminots revendiquent le paiement du salaire de janvier 2019 ainsi que des paiements réguliers des prochains mois.


«Je suis conducteur de train au CFCO. Depuis qu’on a repris à travailler, la direction de l’entreprise alimente nos comptes avec les 1/2 de salaires. Et pour le mois de janvier, nous avons décidé qu’on nous paye un salaire entier même sans prime. Malheureusement l’entreprise est incapable de le faire alors que nous savons très bien que nous produisons », confié un agent du CFCO.

Une note affichée par la direction générale annonce le paiement de ce salaire le 5 mars, rendant encore la situation difficile.

Les cheminots n’adhèrent pas à cette logique qui, selon eux, démontre réellement l’incompétence du directeur général de l’entreprise face à cette crise.

À LA UNE
Retour en haut