› Eco et Business

Climat des affaires : bonnes perspectives pour le Congo (experts)

Droits réservés.

Forum Vox Eco qui s’est tenu à Brazzaville, a permis aux de ressortir les difficultés et perspectives de l’investissement au Congo.

Le Congo peut s’attendre en 2019 à une embellie de son économie grâce notamment aux belles perspectives qui s’annoncent pour le climat des affaires, selon des économistes réunis au Forum Vox Eco qui s’est tenu à Brazzaville.

Trois panels ayant porté entre autres sur l’attrait des investissements privés nationaux et étrangers, les difficultés et perspectives de l’investissement au Congo, ont été organisées dans le cadre du Forum Vox Eco qui a eu lieu mercredi.

A cette occasion, Annick Patricia Mongo, la directrice de l’Agence pour la promotion des investissements (Api), a fait savoir que le gouvernement congolais a consenti « d’énormes efforts pour l’amélioration du climat des affaires au Congo ».


Pour sa part, Michel Djombo, expert en climat des affaires, a invité le gouvernement congolais à travailler davantage pour lever les obstacles que sont « la multitude de taxes, la durée de l’obtention des papiers pour les potentiels investisseurs… » et qui freinent le développement des affaires. Des opérateurs économiques congolais, présents au Forum Vox Eco, ont appelé le gouvernement à s’enquérir de leurs besoins afin de les satisfaire.

Satisfaite de la tenue du forum, Vérone Mankou, la Présidente Directrice Générale du groupe Vox médias, a fait part de son souhait pérenniser cette rencontre en l’organisant tous les quatre mois à Brazzaville.

Pour elle, le but est d’aider le secteur privé congolais et les investisseurs étrangers à comprendre les enjeux de la diversification de l’économie du pays.


À LA UNE
Retour en haut