Santé › Actualité

Congo : vers l’actualisation des indicateurs du paludisme

Le paludisme continue de faire des ravages en Afrique.

Le 03 septembre à Brazzaville, un atelier sur l’analyse de la « carte score », s’est ouvert. C’est un outil de gestion pour le contrôle et l’élimination de la maladie.

« La mise en œuvre et la pérennisation de la lutte contre le paludisme sont essentielles à la réalisation de nombreux objectifs pour le développement durable pour nos pays », a indiqué le directeur de cabinet de la ministre de la Santé et de la population, Florent Balandamio, s’adressant aux experts de l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (Alma), aux partenaires techniques et financiers du Congo qui prennent part à l’atelier.

Il s’agira pour eux, durant les travaux, de passer en revue les progrès réalisés et répondre aux défis rencontrés dans la lutte contre le paludisme, mettre en place un système de surveillance et de recevabilité au moyen de la carte score pour la redevabilité et l’action, suivre les résultats, identifier les goulots d’étranglement pour agir de façon efficiente afin d’assurer une mise en œuvre efficace des programmes nationaux. « Sur le plan économique, le paludisme affecte la croissance annuelle de notre pays du fait de l’absentéisme au travail ou à l’école et de la baisse de la productivité », a souligné Florent Balandamio.


En rappel, l’Alma, dont les experts sont présents à Brazzaville pour cet atelier, est une coalition de quarante-neuf chefs d’Etat et de gouvernement africains coopérant à travers les frontières pour éliminer le paludisme d’ici à 2030. Cette coalition permet de mettre en commun les connaissances et d’agir pour lutter efficacement contre la maladie.

À LA UNE
Retour en haut