Culture › Expositions

Vernissage : Punch Mak valorise son talent

L’exposition de l’artiste, ouverte le 11 janvier à l’Institut français du Congo de Brazzaville, prendra fin le 30janvier.

L’exposition, dénommée « Source de lumière », est l’introduction de la tournée internationale de Punch Mak qui se présente sous différents chapitres dont le premier aura lieu aux ateliers Sahm, au mois de mars. « C’est une installation d’arts contemporains d’abord, c’est un travail qui est différent de celui sur la toile », a indiqué l’artiste.

Le thème « Source de lumière » n’est autre que l’éveil de conscience. « Les gens doivent s’éveiller, on doit quitter le négatif vers le positif. On ne peut parler du développement sans l’éveil », a-t-il expliqué.

Creusant un peu plus profondément sur son thème, Punch Mak se rend compte qu’il y a tellement des secteurs à toucher, notamment le spirituel, le social, etc. « Je me sens obligé de faire une tournée internationale sinon ce serait égoïste de ma part. », a-t-il dit.


 Des ampoules électriques allumées sous les moustiquaires installées en hauteur dans le hall de l’Institut français du Congo ont une signification particulière. Pour l’artiste, la moustiquaire symbolise le sommeil, l’ampoule allumée signifie l’éveil.

L’image de la femme nue éblouie par la lumière sous la moustiquaire explique une certaine idée de la nuit. « Cette femme dans ma tête n’est pas nue, il faut voir le contexte dans lequel elle se trouveJe peins beaucoup plus la femme pour le respect que j’ai pour elle, mais il m’arrive aussi de peindre les hommes « , a-t-il signifié.

 Formé en peinture à l’atelier collectif clef, Punch Mak, de son vrai nom Punch Caprice Makouangou Mantsounga, est un adepte du clair-obscur dont il fait usage par l’acrylique ou l’aquarelle. Sa rencontre avec le centre transcende son style à travers le collage des moustiquaires dont il se sert désormais pour transposer ses idées. Punch Mark évolue au sein des ateliers Sahm depuis 2015.


À LA UNE
Retour en haut