› Entreprise

Brazzaville : comment se faire indemniser par Air France ?

Air France est l’une des principales compagnies aériennes au monde. Néanmoins, elle connaît parfois des situations de perturbation de vol. Que ce soit un refus d’embarquement (surbooking), un retard d’avion, une annulation de vol ou une correspondance manquée, les passagers aériens s’en trouvent lésés. Heureusement, ces derniers peuvent compter sur le règlement européen CE 261/2004 pour se faire indemniser par le transporteur aérien. Mais, comment procéder concrètement pour obtenir ce dû ? Nous vous expliquons dans cet article les démarches à effectuer pour recevoir d’Air France votre compensation ainsi que le lien suivant pour une indemnisation de votre vol retardé  plus rapide.

S’assurer de respecter les conditions pour se faire dédommager par Air France

Avant de prétendre à une indemnisation, vous devez impérativement satisfaire certaines exigences. La première se rapporte à l’itinéraire du vol. De fait, pour les compagnies européennes, seuls les vols perturbés au départ ou à l’atterrissage dans un aéroport situé sur le territoire européen sont éligibles pour l’obtention d’une compensation financière. Cette condition est généralement respectée par tous les vols d’Air France perturbés.

En dehors de l’itinéraire de votre vol, d’autres paramètres sont à considérer. Il s’agit principalement des critères relatifs aux points suivants :

  • La durée du retard enregistré à l’atterrissage ;
  • L’origine de l’incident de vol ;
  • Le délai de la réclamation d’indemnité.

Pour bénéficier d’un dédommagement, votre avion doit accuser au moins 3 heures de retard à l’ouverture de ses portes dans l’aéroport de destination. Il arrive que des avions accusent plus de 3 heures de retard avant de décoller, mais ils arrivent à destination avec un retard de moins de 3 heures comparativement à l’heure d’arriver initialement prévue. Dans ce cas, les passagers ne sauraient prétendre à un dédommagement.

En outre, l’incident de vol doit être imputable à Air France. Une grève, un problème technique de type moteur endommagé ou encore un problème avec l’équipage sont autant de situations qui permettent de mettre en cause la compagnie aérienne. Vous pouvez dans ces cas réclamer légitimement votre indemnisation. À l’opposé, les circonstances extraordinaires (péril aviaire, escale imprévue en raison d’un passager malade, problème météo…) peuvent vous disqualifier. Enfin, il est important de formuler votre demande de remboursement d‘indemnisation au plus tard 5 ans après la date du voyage.

Connaître le montant de l’indemnisation à laquelle l’on peut prétendre

Sachez qu’avant même l’indemnisation financière vous avez droit à une assistance à l’aéroport. Air France doit vous fournir après au moins 2 h d’attente un repas ou une collation ainsi qu’une boisson. La prise en charge prend également en compte la fourniture d’un hébergement (y compris le transport de liaison) dans l’éventualité d’un report de vol. La compagnie est aussi dans l’obligation de vous fournir une carte téléphonique prépayée ou de vous rembourser deux appels téléphoniques sur demande. Selon le cas, il peut s’agir de deux fax ou de deux e-mails.

Respectez-vous les conditions d’éligibilité pour une indemnité financière ? Si oui, vous devez avoir une idée assez précise du montant du dédommagement auquel vous pouvez prétendre. Ce montant est indépendant du prix du billet d’avion, mais varie entre 250 € et 600 € en fonction de la distance du vol :

  • 250 € pour les vols court-courriers (jusqu’à 1 500 km) ;
  • 400 € pour les vols moyen-courriers intercommunautaires de plus de 1500 km ;
  • 400 € pour les vols moyen-courriers dont la distance est comprise entre 1500 et 3500 km ;
  • 600 € pour tous les autres vols (long-courriers).

Réunir les pièces justificatives pour formuler une demande solide

Pour optimiser vos chances de vous faire indemniser par Air France, vous devez réunir certains documents à savoir :

  • La copie de votre carte d’embarquement ;
  • La copie de l’étiquette de bagage ;
  • La copie de la confirmation de réservation ou du billet électronique ;
  • La copie de la pièce d’identité ;
  • La copie de l’attestation de perturbation de vol ;
  • La copie des factures et tickets de caisse pour justifier les éventuelles dépenses effectuées pendant l’attente du vol…

Outre ces documents de voyage, il est aussi conseillé de bien noter vos données de vol Air France et de rester en contact avec les autres passagers victimes de l’incident de vol.

Transmettre une réclamation d’indemnisation à la compagnie aérienne

Lorsque vous avez tous vos documents sous la main, vous pouvez maintenant contacter le service client de la compagnie pour formuler votre demande. Il est aussi possible d’adresser une lettre portant demande de remboursement d’indemnité à la compagnie aérienne. À cette lettre, vous devez ajouter toutes les pièces justificatives précédemment réunies. Sachez néanmoins qu’opter pour ce procédé ne permet souvent pas de faire aboutir sa requête.

Nombreuses sont les compagnies aériennes qui se dérobent à leurs responsabilités et Air France n’est pas exclue. Généralement, votre transporteur pourrait vous tourner en bourrique pendant longtemps histoire de vous décourager dans votre démarche. Comme exemple, la compagnie peut prétendre injustement n’être pas la cause de l’incident ou elle peut mettre longtemps pour répondre à chacun de vos courriers.

Solliciter les services d’experts en défense des droits des passagers aériens

Pour éviter de perdre du temps et de l’argent dans une procédure qui a peu de chance d’aboutir, vous pouvez faire appel à un organisme spécialisé dans la récupération d’indemnisation. Cette solution est beaucoup plus avantageuse parce qu’elle est simple et elle optimise vos chances d’avoir gain de cause. Concrètement, il vous suffit de renseigner un formulaire se trouvant sur le site en ligne de ladite société spécialisée pour enclencher votre procédure de réclamation d’indemnité.

Faire recours à une telle entreprise est entièrement gratuit jusqu’au virement de l’indemnisation sur votre compte en banque. Ce n’est que lorsque la procédure a abouti que vous réglerez à votre mandataire une facture d’un montant forfaitaire. Si la procédure n’aboutit pas (ce qui n’arrive que rarement), vous n’aurez aucuns frais à payer. Vous avez donc tout à gagner en vous offrant les services d’experts qui défendent le droit des passagers aériens.

Pour se faire indemniser par Air France, il faut impérativement vérifier dans un premier temps que l’on est éligible. Ensuite, vous pourrez solliciter les services d’une société spécialisée en réclamation d’indemnité pour arriver à vos fins. Cette solution s’avère facile, rapide et moins contraignante comparativement à une procédure individuelle.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 01.10.2020

Le Musée galerie du bassin du Congo

Fondée en 2008 par les dépêches de Brazzaville ( premier groupe de presse d’Afrique centrale ), le Musée Galerie du Bassin du Congo est un…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut