Société › Actualité

Toussaint : les congolais honorent ses morts

Le cimetière de la Tsiémé à Talangaï.

A l’occasion de la célébration de la Toussaint, le ministre de l’Enseignement technique, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint Eudes, a déposé une gerbe de fleurs au cimetière de la Tsiémé, à Talangaï nom du gouvernement.

Environ 90% de la population congolaise sont des chrétiens. A l’occasion de la commémoration de la fête des saints, qui se célèbre tous les 01 novembre de chaque année, la tradition a été respectée au Congo.  Au cimetière de la Tsiémé, à Talangaï, le sixième arrondissement de Brazzaville, le ministre de l’Enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint Eudes, a déposé une gerbe de fleurs au nom du gouvernement.

« Je voudrais juste dire que le gouvernement se rappelle de ses morts. Une République qui ne pense pas à ses morts est une République en dérive. C’est pour cela que le gouvernement, en cette journée particulière, a un regard rétrospectif sur ceux qui sont partis qui, du point de vue de la tradition, ne sont pas morts mais ils sont juste partis et nous apportent leur soutien dans tout ce que nous faisons. Au nom du gouvernement, nous sommes-là », a déclaré le ministre Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes.


 

 

À LA UNE
Retour en haut