› Société

Talangaï : les jeunes exhortés au civisme

La ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, Hermella Destinée Doukaga, a fait l’invite, le 4 juillet, lors d’un échange avec les jeunes du sixième arrondissement de Brazzaville.

Hermella Destinée Doukaga a demandé aux jeunes de prendre en main leur vie. « Vous devez vous préoccuper d’abord de votre avenir au lieu de courir derrière la vie sexuelle. À vous les jeunes de ne pas avoir les grossesses avant l’âge de 18 ans. Soyez les modèles et cherchez à vous faire un nom dans la société », a-t-elle indiqué.

Abordant la question du phénomène « bébés noirs », elle a expliqué que le gouvernement a besoin des élites de demain et non d’une jeunesse en perdition. « L’État se bat pour vous afin que vous soyez les hommes demain. Il crée des infrastructures de formation pour que vous soyez tous dans les bonnes conditions, vous ayez des emplois en apprenant des métiers », avant d’ajouter :« Il n’est jamais trop tard pour abandonner, laissez les mauvais comportements en prenant les drogues qui ont des conséquences très graves », a-t-elle conseillé.

La ministre a, en outre, invité les jeunes à se constituer en groupe pour proposer des projets en cette période de vacances afin de bénéficier de l’appui des autorités administratives et du ministère.

À leur tour, les jeunes ont assuré la ministre qu’ils vont s’impliquer dans la lutte contre le phénomène « bébés noirs ». Pour ce faire, ils ont indiqué : « Les jeunes de Talangaï ont la joie immense de recevoir aujourd’hui la ministre pour échanger sur les questions d’incivisme. Cela prouve que le gouvernement a le souci de la couche juvénile, parce que le vrai problème des jeunes est celui de leur avenir et non le banditisme ».


Cette rencontre citoyenne a été marquée par des communications sur les maladies sexuellement transmissibles et les grossesses précoces, le VIH/sida, la consommation des drogues et leurs conséquences données par les jeunes des associations. Les orateurs ont expliqué aux jeunes les modes de contamination des maladies sexuelles et leurs conséquences.

En ce qui concerne la consommation des drogues, ils ont indiqué que les jeunes les utilisent dans des boissons ou sous forme d’injection sous prétexte d’augmenter les pressions. La consommation des drogues a des conséquences multiples dont le manque de contrôle, la léthargie, l’échec scolaire, les actes de vandalisme, des accidents et bien d’autres, ont-ils expliqué.

L’autre temps fort de cette rencontre a été celui de la présentation de la pièce de théâtre sur « Les comportements déviants », présentée par le groupe Foyer Manthéas.

Notons que le secrétaire général de la mairie de Talangaï, Jean Amboua, a salué l’initiative de la ministre, avant de rappeler que l’administrateur maire de Talangaï avait rassemblé les jeunes de ce quartier pour les ramener à l’ordre au sujet des comportements déviants dans son mot de circonstance.



À LA UNE
loading...
Retour en haut