International › APA

Santé et transport au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent de larges commentaires à la hausse des cas de contamination au coronavirus, au nouveau protocole de soins de la Covid-19 et à la situation du transport touristique.Commentant la flambée des cas de contamination au Coronavirus, +Aujourd’hui le Maroc+ souligne qu’« une telle évolution peut paraître comme le résultat naturel d’une part de la levée des mesures de confinement et de l’autre part de l’intensification des opérations de dépistage ».

Plus que ça, poursuit le quotidien, le ministère de la Santé ayant décrété une généralisation massive des tests auprès du grand public, à travers les structures de soins de proximité et de quartiers, il faut s’attendre à une accélération de la montée. « Cela dit, les pouvoirs publics ne peuvent pas se contenter seulement de constater la propagation et de la prise en charge médicale ».

Une action en amont, forte et ferme, est absolument impérative aujourd’hui, soutient-il, pour que la situation ne devienne pas incontrôlée avec toutes les conséquences lourdes qui s’en suivraient et dont des exemples ont été vus ailleurs.

Sur un autre registre, +Al Bayane+ relève que le secteur du transport touristique fait brûler le torchon, un peu partout dans le Royaume, indiquant qu’il hausse le ton, notamment aux destinations prisées du domaine, en menant un mouvement non-stop, depuis déjà, jeudi dernier.

« Les professionnels de ce segment névralgique du tourisme, propriétaires et chauffeurs, ne mâchent pas leur mot, en fustigeant l’exécutif qui se montre +désinvolte+ à l’égard de leurs doléances légitimes », avance le journal, notant toutefois que c’est sans doute, l’occasion d’éplucher sérieusement ce secteur.


Certes, on a tenté d’asseoir de nouvelles structures novatrices pour son rehaussement, mais il s’avère qu’elles sont restées lettres mortes, poursuit-il, expliquant que le secteur « est livré à son destin, exposé sans cesse, à la négligence, comme en temps de crise virale ».

+Al Akhbar+ rapporte que le ministère de la Santé a instauré, à travers une circulaire adressée à ses directions régionales, un nouveau protocole de soins. Ce nouveau dispositif curatif est basé sur l’implication des centres de santé de proximité, qui sont autorisés à effectuer des tests sérologiques. Une méthode largement contestée par les praticiens et autres associations professionnelles en raison, justement, du recours aux tests sérologiques et à la mobilisation des centres de soins de quartier.

D’après le journal, la mise en œuvre de la circulaire ministérielle vise le renforcement des mécanismes de dépistage rapide et de prise en charge des personnes infectées dans les centres de santé. Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le ministère pour faire face à l’épidémie Covid-19 et accompagner la levée progressive du confinement sanitaire, a ainsi pour objectif d’augmenter la cadence du dépistage du plus grand nombre de cas et de prendre en charge les cas suspects, conformément aux normes scientifiques et au protocole de traitement en vigueur.

Les centres de santé commenceront à mettre en œuvre cette opération et à effectuer des tests rapides sur la population à risque, ainsi que sur les cas orientés par les médecins du secteur privé et les pharmaciens, ou ceux diagnostiqués dans les mêmes centres de santé, explique le quotidien.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut