Eco et Business › Finance

Recettes fiscales : le gouvernement congolais veut expérimenter le système électronique

Vue de la réunion du comité des réformes.

Ce nouveau modèle de timbre faciliterait le suivi et le contrôle de paiements des taxes, des impôts ou des amendes.

Le gouvernement congolais entend mettre instaurer des timbres électroniques. Ceux-ci faciliteront le suivi et le contrôle de paiements des taxes, des impôts ou des amendes.

L’objectif de cette réforme, selon le directeur de cabinet du ministre des Finances et du budget, Henri Loundou, est de mettre en place un système électronique pour dématérialiser et automatiser la collecte des recettes de timbre. Notons que l’étude de faisabilité est déjà finalisée de même que le cahier de charges.

Le lancement de ladite l’opération est prévu dès le 31 décembre prochain. C’est une étape vers la dématérialisation des timbres fiscaux en papier au Congo. L’initiative est du ministère des finances.


Le comité de pilotage des réformes, s’est réuni le 21 septembre à Brazzaville, et a planché sur le projet « automatisation du timbre ». Ce projet avance difficilement avec à peine 10% des réalisations attendues, de quoi susciter les interrogations des membres du comité.

D’autres réformes sont également en cours d’exécution, cependant, mieux avancées, notamment l’interconnexion des services des impôts et des douanes. Les travaux de l’extension se font à partir des centres de Brazzaville et de Pointe-Noire. Le projet est jugé primordial par les partenaires du Congo, dont la Banque mondiale, qui en assure la facilitation.

Un nouveau site de formation est créé à cet effet sous l’initiative les cadres à l’usage des services numériques et essayer de vulgariser ces réformes. « La formation en ligne permet de faciliter l’accès à toutes les administrations », a indiqué Guy Noël Londongo, le directeur du système de l’information auprès du ministère des Finances et du budget.

À LA UNE
Retour en haut