International › APA

Politique, économie et culture au menu des quotidiens marocains

Les défis du nouveau gouvernement, la scène artistique et culturelle et la production oléicole sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce vendredi.+L’Opinion+ écrit qu’après l’élection de leurs représentants au Parlement, les Marocains connaissent désormais la composition de leur gouvernement qui reflète fidèlement la configuration partisane à l’issue des élections historiques, générales et unifiées du 8 septembre.

Fruit d’une sélection rigoureuse et sans concession, basée principalement sur le critère du mérite et de la compétence, les membres du nouvel Exécutif proviennent notamment des trois formations qui ont dominé les derniers scrutins : Le RNI, le PAM et l’Istiqlal, relève la publication.

Afin de relever le pays du choc pandémique et des retards accumulés dans divers chantiers fondamentaux, « le nouvel Exécutif dispose des compétences et de la volonté nécessaires », estime-t-il, notant qu’il dispose aussi de cette véritable feuille de route qu’est le Nouveau Modèle de Développement.

+L’Economiste+ indique que « la configuration, ramassée et a priori homogène du nouveau gouvernement est un puissant levier pour le retour de la confiance », ajoutant qu’une bonne partie des attentes convergent vers l’économique.

Si l’investissement public constitue la principale locomotive de la croissance, les choses iront beaucoup plus vite si l’environnement des affaires était expurgé des goulets d’étranglement qui continuent de pourrir la vie à l’entrepreneuriat, estime le journal, appelant à commencer par le sempiternel sujet de l’accès au financement ou encore le foncier.


Sur un autre registre, +Bayane Al Yaoum+ estime impératif d’adopter une vision stratégique nationale intégrée pour la promotion du champ culturel et artistique, et un écosystème de gestion basé sur la concertation, le partenariat entre les différentes parties concernées, notant que les artistes devraient être placés au centre de cette planification, outre la mise en œuvre d’une politique publique qui répond aux exigences culturelles et artistiques des citoyens.

Le nouveau gouvernement est également appelé à interagir positivement avec les demandes des associations artistiques et culturelles, accompagner les développements de la scène culturelle et artistique nationale et réunir les conditions nécessaires à la reprise de ces activités dans les différentes régions du Royaume, fait-il savoir.

+Al Bayane+ fait savoir que le Maroc occupera, selon les prévisions pour la campagne 2020-2021, le cinquième rang du classement des pays producteurs d’huile d’olive à l’échelle internationale avec une production de 140.000 tonnes, ce qui représentera 5% de la production mondiale.

Cette production est le résultat d’une augmentation de la production moyenne ces dernières années grâce aux efforts de la stratégie Plan Maroc Vert, avec l’intensification des exploitations. La production mondiale d’huile d’olive atteindra, selon les prévisions, 3.086.500 tonnes au cours de la saison 2020-2021, soit 5% de moins que la saison précédente.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut