Société › Actualité

Une plateforme numérique pour enregistrer et aider les déplacés du Pool

Un panneau à l'entrée de Kinkala, dans le Pool (image d'illustration). © Laudes Martial Mbon / AFP

C’est Mindouli, où se concentrent des milliers de déplacés venus des villages environnants, qui a été choisi pour le lancement de cette plateforme électronique d’enregistrement. L’opération devra bénéficier, dans un premier temps, à 50 000 personnes au moins.

Au Congo-Brazzaville, la mobilité des populations déplacées du Pool complique la tâche aux agences humanitaires qui leur viennent en aide. Pour mieux coordonner leur assistance, ces humanitaires ont mis en place une plateforme numérique d’enregistrement qu’ils ont lancée, mercredi 21 février, au cœur de cette région du sud du Congo. L’opération devra bénéficier, dans un premier temps, à 50 000 personnes au moins.

C’est Mindouli, où se concentrent des milliers de déplacés venus des villages environnants, qui a été choisi pour le lancement de cette plateforme électronique d’enregistrement.

Dénommée Scope, elle doit permettre aux humanitaires de disposer des statistiques fiables, d’améliorer la qualité de l’assistance et surtout de la personnaliser.


« Nous sommes aujourd’hui à Mindouli pour voir le lancement du système numérique qui permet une meilleure identification, une meilleure exécution de l’assistance humanitaire en faveur des déplacés du Pool, explique Jean-Martin Bauer, représentant du Programme alimentaire mondial (PAM) au Congo. On prend leur identité, leurs empreintes digitales et on leur délivre une carte. Chaque personne reçoit environ 10 000 francs par mois pour pouvoir subvenir à leurs besoins essentiels, y compris l’alimentation… »

Ministre en charge de l’Action humanitaire, Antoinette Dinga Dzondo, salue la nouvelle initiative, l’ancien système ayant parfois montré ses limites : « Vous savez, le travail humain est toujours susceptible d’améliorations, de perfectionnement ».

Selon les humanitaires, la prévalence de l’insécurité alimentaire chez les bénéficiaires est passée de 51 % en mai 2017 à moins de 13 % en janvier 2018.


L’Info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut