Société › Education

Phénomène de transe : ce qui s’est vraiment passé au lycée technique du 1er mai de Brazzaville

L’affaire fait pratiquement la Une de tous les journaux du Congo Brazzaville, 39 élèves du lycée technique de Brazzaville sont entrés en transe sur les regards inquiets de leurs camarades. Retour sur le film d’une journée agitée qui continue à susciter l’émoi dans le tout le pays.

La scène se déroule dans l’enceinte du lycée technique du 1 er mai de Brazzaville, une trentaine d’élèves a manifesté les symptômes de transe. Selon les témoins présents sur les lieux, ces enfants qui étaient en cours ont commencé à étouffer et sentir des malaises avant de s’évanouir.

Les victimes ont rapidement été pris en charge par les secours et transportés dans la foulée au CHU de Brazzaville. Pris de panique, les autres élèves ont quitté le lycée en courant dans tous les sens. L’administration du lycée a immédiatement suspendu les cours pour la journée afin de voir un peu plus clair.


La question de l’origine de ce phénomène est le principal sujet d’actualité sur toutes les lèvres à Brazzaville. Certains évoquent la thèse d’un envoûtement collectif, d’autres parles du fétichisme et de la sorcellerie. D’autres vont plus loin en parlant de substance neurotoxique ou de l’agoraphobie. Pour l’instant, rien n’est sûr, le ministère de l’Education mène des investigations, nous a confirmé une source bien introduite.

Rappelons que le même phénomène s’est produit au lycée Ganga Edouard la veille.

À LA UNE
Retour en haut