Eco et Business › Tech

Osiane 2019 : le salon s’est ouvert à Brazzaville

Droits reservés.

La troisième édition du Salon international des technologies de l’information et de l’innovation (Osiane), se tient sur le Thème : « Développer la confiance numérique pour garantir une économie prospère».

Mardi 16 avril 2019, à Brazzaville, le Premier ministre, Clément Mouamba, a procédé à l’ouverture de l’Osiane. L’édition a pour thème : « Développer la confiance numérique pour garantir une économie prospère». Plusieurs Etats africains prennent part à cet évènement qui mettra la clé sur le paillasson le 18 avril prochain.

Clément Mouamba dans son allocution d’ouverture, a demandé aux Etats africains à faire en sorte que le cyberespace soit avant tout un lieu où l’exercice des libertés fondamentales et la protection de la vie privée sont garantis.

« Nous devons renforcer notre sécurité et en même temps développer de nouveaux modèles économiques tout en garantissant le savoir technologique à nos jeunes si enthousiastes et si imaginatifs », a déclaré le Premier ministre.

Le thème de cette troisième édition, est un rappel à la nécessité pour les Etats à mieux cerner « les paradigmes qui obligent à être plus vigilants et plus déterminés » face à la protection des citoyens sur internet.


Pour le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, Léon Juste Ibombo, le Congo a « approuvé récemment en Conseil des ministres et transmis au parlement pour adoption la législation sur la cybercriminalité, la cybersécurité, la protection des données à caractère personnel, les transactions électroniques ».

« Nous sommes également résolus à mettre en place l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’informations et la Commission nationale de protection des données afin d’assainir notre environnement numérique », a soutenu Léon Juste Ibombo.

Les ministres des Télécommunications et de l’économie numérique du Gabon et de la République démocratique du Congo ont brillé par leur présence à l’ouverture du salon Osiane.


À LA UNE
Retour en haut