Politique › Actualité

Obsèques de Winnie Mandela : Denis Sassou N’Guesso rend un dernier hommage à l’icône disparue

Le chef de l'Etat, Denis Sassou Nguesso aux obsèques de Winnie Mandela

Le chef de l’Etat congolais a été convié à la cérémonie dédiée aux derniers hommages à l’ex-épouse du président Nelson Mandela le 14 avril, ou il a souligné la détermination et l’engagement de l’illustre disparue devant « une cause noble ».

 

« Le Congo vient de perdre un modèle dont le parcours de premier plan est une source d’inspiration enrichissante. Winnie nous laisse un héritage, le sens élevé de l’honneur et de l’engagement devant une cause noble, malgré les risques encourus y compris au péril de sa vie », a déclaré le président Denis Sassou N’Guesso, dans son éloge funèbre. Hormis le chef de l’Etat congolais, le président namibien, Hage Geingob, et le pasteur Jesse Jackson des Etats-Unis d’Amérique ont salué la mémoire de Winnie en ces termes : « Elle n’a jamais cessé de se battre ».

Ex-épouse de Nelson Mandela, Winnie est décédée le 2 avril à l’âge de 81 ans. A cet effet, un deuil national d’une dizaine de jours a été décrété à travers le pays. La cérémonie d’hommage à Winnie Mandela a été organisée sous la direction du président sud-africain, Cyril Ramaphosa. L’ex-épouse de Mandela a été inhumée au cimetière de Fourways, un quartier résidentiel de Johannesburg, aux côtés d’une de ses petites-filles décédée en 2010.


Le peuple sud-africain ne saurait effacer de sa mémoire, la figure historique de Winnie Mandela qui a consacré sa vie entière à la lutte de libération ; à la lutte contre la ségrégation raciale et l’oppression ; à la lutte contre le régime l’apartheid. Aussi, peu avant l’inhumation, des milliers de Sud-Africains ont pris d’assaut Orlando stadium à Soweto, dans la banlieue de Johannesburg, pour rendre un vibrant hommage à la « Maman Africa », à « l’héroïne ».

 

À LA UNE
Retour en haut