Eco et Business › L'Eco en +

Nouveau gisement de pétrole : PCQVP émet des doutes sur la fiabilité des données

L’ONG Publiez Ce Que Vous Payez s’est interrogée dimanche sur la fiabilité des données concernant un gisement onshore découvert dans le nord du Congo.

La branche congolaise de la coalition d’ONG Publiez Ce Que Vous Payez (PCQVP) s’est interrogée dimanche sur la fiabilité des données concernant un gisement onshore découvert dans le nord du Congo, qui pourrait quadrupler la production de pétrole du pays.

Dans une note, Publiez Ce Que Vous Payez a indiqué avoir « appris avec surprise la découverte d’un gisement pétrolier onshore dans la Cuvette », une région du nord du Congo. Celle n’a pas manqué de dire qu’elle émettait des doutes sur les volumes de production que prévoit les études.

Pour la petite histoire, le 10 août dernier à Oyo (nord), la Société africaine de recherche pétrolière et distribution (SARPD-Oil) et Petroleum exploration and production Africa (PEPA), deux firmes appartenant à l’homme d’affaire congolais Claude Wilfrid Etoka, ont annoncé la découverte d’un gisement de 9.392 mètres carrés dans la région de la Cuvette.


Selon les études de prospection menée par ces deux firmes, le gisement, dont le permis d’exploration a été délivré en 2006 par l’Etat dont la part sera de 35%, devrait produire plus d’un milliard de mètres cubes d’hydrocarbures dont 359 millions de barils de pétrole ou 983.000 barils par jour.

Publiez Ce Que Vous Payez pense que l’information selon laquelle la production du pétrole au Congo pourrait quadrupler « parait pour le moins intrigante ». Cette ONG qui milite pour la transparence dans les industries extractives se demande « sur quelle base cette estimation a été faite au niveau actuel de la recherche, alors qu’un seul puits sur les quatre est en phase de perforation ».



À LA UNE
loading...
Retour en haut