International › APA

Mali : libération des trois Allemands suspectés de « terrorisme »

Les trois ressortissants européens interpellés et suspectés de terrorisme par l’armée malienne ont été relâchés.Dans son communiqué hebdomadaire sur ses opérations antiterroristes, l’armée malienne a affirmé mardi avoir « procédé à l’interpellation le 10 avril 2022 de cinq suspects dont trois ressortissants européens » à Diabaly, une localité située à quelque 300 km au nord-ouest de Bamako. Le document n’avait pas précisé l’identité de ces « suspects », mais le ministère allemand des Affaires étrangères a indiqué que ces trois personnes « sont des Allemands membres d’une ONG, présents au Mali dans le cadre d’un jumelage ».

« Je vous confirme que trois ressortissants allemands ont été arrêtés ce week-end à Diabaly. L’ambassade (à Bamako) a été en contact avec eux et leur a fourni une assistance consulaire. Tous ont été relâchés et se portent bien », a affirmé mercredi un porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères, Christofer Burger, lors d’une conférence de presse. Il a ajouté que les trois Allemands n’étaient « pas dans le cadre d’une mission officielle allemande », sans plus de détail.

L’annonce de leur arrestation est intervenue alors que la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock se trouve depuis lundi soir au Mali. Elle y a notamment rencontré le président de la transition, le colonel Assimi Goïta, au moment où Berlin envisage de retirer ses soldats du pays.

« J’ai eu le plaisir de recevoir ce matin Annalena Baerbock, ministre allemande des Affaires étrangères. Nos échanges ont porté sur la situation politique et sécuritaire au Mali et le renforcement de la coopération bilatérale », a déclaré dans un tweet le chef de la junte militaire malienne.


La visite de Mme Baerbock au Mali prendra fin samedi. Elle se rendra ensuite au Niger voisin, pays clé dans le redéploiement des forces militaires internationales au Sahel après la brouille avec Bamako.

Le Mali est, depuis août 2020, dirigé par une junte militaire qui assure que son objectif est de créer les conditions sécuritaires pour la reconquête de l’intégrité territoriale. Mais depuis janvier dernier, le pays s’est coupé de plusieurs de ses partenaires dont les pays de la Cedeao qui ont imposé un embargo pour obliger les autorités militaires à rendre rapidement le pouvoir aux civils.

Si l’armée malienne est depuis quelques temps accusée d’exactions sur des civils, elle conteste ces allégations, mais insiste sur sa « montée en puissance » sur des terroristes en « débandade » et dont la force de nuisance repose « essentiellement sur les poses d’engins explosifs improvisés ».


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.04.2022

La localité de Loutété

Loutété est une localité du sud-est du Congo située dans le département de la Bouenza. Avec une population d'environ 20 000 habitants. Traversée par le…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut