› Politique

La Majorité présidentielle met en place la commission mixte des jeunes

La commission mixte des jeunes a été mise en place, le 28 mai à Brazzaville.

La structure a été mise en place, le 28 mai à Brazzaville, pour recentrer l’ambition de la jeunesse autour du chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso.

La commission mixte des jeunes de la majorité présidentielle a été initiée par les jeunes élus de cette plate-forme politique et la Force montante congolaise (FMC), une organisation juvénile affiliée au Parti congolais du travail (PCT). Composée de sept membres, elle sera chargée également de répondre à un certain nombre de défis actuels, dont l’instauration d’une nouvelle manière de collaborer entre la jeunesse du PCT et celle des partis alliés.

« Nous voulons recentrer l’ambition des jeunes atours du chef de l’Etat. Nos propositions formulées autour des thématiques politiques, économiques et sociales feront l’objet de notre force car la jeunesse ne doit plus être comme une couche périphérique autour du président de la République », a indiqué Arnaud Michel Ngakala.

Le champ d’action de cette commission mixte n’est pas à confondre avec celui de la FMC. En milieu jeune, elle va œuvrer pour inculquer l’esprit militant à la jeunesse des partis alliés au PCT et rendre les actions du chef de l’Etat plus visibles.

« Au-delà de la FMC, il y a des jeunes des partis alliés qui soutiennent le président de la République. Nous allons poser les bases de réflexions à mener et faire des propositions sur les contenus des actions. Nous devons recentrer le débat autour du chef de l’Etat. Dans son projet de société, vous constatez comment le chef de l’Etat se préoccupe des problématiques de jeunesse », a ajouté Arnaud Michel Ngakala.


La commission mixte de la jeunesse de la majorité présidentielle voudrait aussi à briser le monologue persistant entre les jeunes de différentes organisations politiques. « Notre commission est un cadre de concertation. Nous allons nous réunir régulièrement pour faire plus de propositions sur n’importe quel sujet d’actualité ou pas. Dans la commission, nous sommes scindés en groupes de travail, en rapport avec les thématiques » a expliqué Christian Mbot, secrétaire à la jeunesse du PCT.

Député de la circonscription électorale d’Okoyo, Saturnin Otsaleyoua a, pour sa part, renchéri: « Nous allons répercuter les décisions de cette commission mixte au niveau de l’Assemblé nationale, un cadre légal des débats politico-socio-économiques ».

Notons que Arnaud Michel Ngakala est secondé par Donald Mobobola.


À LA UNE
Retour en haut