› Société

Le Congo entend réviser le projet des normes hydrauliques

Droits réservés.

La nouvelle a été donnée par le directeur de cabinet du ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, Jean Claude Boukono, le 22 mars dernier à Brazzaville.

Le Congo va s’associer à l’UNESCO pour actualiser les normes hydrauliques.

« Sous l’impulsion de l’UNESCO, le ministère de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique et le ministère de l’Energie et de l’hydraulique œuvrent pour le projet de révision des normes hydrauliques, dans le cadre du Programme hydraulique international (PHI) Congo », a souligné Jean Claude Boukono lors de la célébration de la Journée mondiale de l’eau.

L’accessibilité et l’usage efficient de l’eau est une priorité pour l’Institut de recherche en sciences exactes et naturelles (IRSEN). C’est du moins ce qu’a révélé le directeur de cabinet du ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique.


«L’Institut de recherche en sciences exactes et naturelles intervient dans le cadre des activités de la SICOS en matières intégrées de ressource en eau, par une formation en télédétection en hydrologie. Du côté du gouvernement le programme eau pour tous est un moyen pour donner l’eau potable aux populations congolaises des zones rurales», a-t-il dit

Le Congo de concert avec le reste du monde, a commémoré la Journée mondiale de l’eau le 22 mars 2019. Le thème de cette année était «Ne laissez personne de côté». Au Congo, le comité national du Programme hydraulique international (PHI) Congo, a organisé des ateliers de formations et une marche de sensibilisation sur la sécurité et l’assainissement de l’eau.

À LA UNE
Retour en haut