International › APA

L’avion effectuant le premier vol direct entre Israël et le Maroc atterrit à l’aéroport de Rabat-Salé

Par Hicham Alaoui — L’avion effectuant le premier vol direct entre Israël et le Maroc a atterrit mardi en début d’après-midi à l’aéroport de Rabat-Salé en provenance de Tel-Aviv avec à son bord notamment le Conseiller principal et gendre du président américain Donald Trump, Jared Kushner, et Meir Ben Shabbat, conseiller spécial à la sécurité du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.Ce vol LY555, opéré par la compagnie israélienne El AL, et transportant une délégation américano-israélienne de haut niveau, intervient dans la foulée de la décision de reprendre les contacts officiels et les relations diplomatiques entre le Maroc et Israël.

La visite de la délégation américano-israélienne s’inscrit dans le prolongement de l’entretien téléphonique entre le Roi Mohammed VI et le président Trump, le 10 décembre 2020, au cours duquel le chef de l’exécutif US a annoncé la décision historique des Etats-Unis d’Amérique de reconnaître la marocanité pleine et entière du Royaume sur son Sahara.

Lors de cette visite, plusieurs accords de coopération seront signés entre les gouvernements marocain et israélien. Ces accords porteront sur le tourisme, l’industrie, l’économie, le transport aérien et d’autres accords sont en cours de préparation, selon des sources médiatiques marocaines.

Le Maroc et Israël avaient entamé des relations limitées en 1993, après les accords d’Oslo conclus entre Palestiniens et Israéliens. Ainsi, un bureau de liaison a été installé à Rabat. Après le deuxième soulèvement palestinien (Intifada) en 2000, le Royaume avait décidé de suspendre ses relations avec Israël et la fermeture du bureau de liaison en 2002.

Le Roi Mohammed VI a souligné que cette initiative « n’affectera aucunement l’engagement permanent et constant du Maroc à défendre la Cause palestinienne juste, et son inscription sur la voie de l’instauration d’une paix juste et durable dans la région du Moyen-Orient ».


A cet égard, le souverain marocain a évoqué les positions constantes et équilibrées du Maroc au sujet de la question palestinienne, réaffirmant que son pays soutenait une solution fondée sur « deux Etats vivant côte à côte dans la paix et la sécurité » et que les négociations entre les parties palestinienne et israélienne restaient « le seul moyen de parvenir à un règlement définitif, durable et global de ce conflit », selon la même source.

Le Maroc est de ce fait, le quatrième pays arabe à convenir d’un accord de normalisation avec Israël au cours de l’année 2020, et ce, après que les Émirats arabes unis et le Bahreïn ont signé deux accords de normalisation le 15 septembre dernier.

Les quatre pays rejoignent ainsi deux pays arabes qui ont signé des accords de paix avec Israël, à savoir l’Égypte (1979) et la Jordanie (1994).

Pour rappel, plus d’1 million de juifs d’origine marocaine vivent en Israël et préservent jusqu’à présent leurs traditions et coutumes marocaines.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut