International › APA

La politique parmi les sujets en exergue dans la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais reçus ce vendredi à APA traitent, entre autres sujets, de l’actualité politique dominée par la poursuite du dialogue politique qui achoppe sur les critères de désignation du chef de l’opposition. »Le choix du chef de l’opposition grippe encore le dialogue politique: La majorité vote Idy, l’opposition dit niet, la société civile démonte le pouvoir », titre Les Échos. Selon nos confrères, la majorité propose que celui arrivé 2e à la présidentielle soit désigné, mais que les autres pôles, arguments-massues, rejettent cette proposition.

Après la « dissonance dans la désignation du chef de l’opposition », L’As informe que le président de la République, Macky Sall est obligé de trancher. 

Toutes choses qui font dire à EnQuête que « Macky Sall hérite de la patate chaude » car, l’opposition et les non-alignés ont décidé de ne pas désigner le chef de l’opposition. Ce journal indique que la mouvance présidentielle veut que celui arrivé 2e à la présidentielle soit désigné chef de l’opposition. EnQuête annonce également la création d’un Observatoire de la démocratie pour prévenir les conflits politiques.

« Critères de désignation du chef de l’opposition: Carte blanche à la majorité », renchérit Sud Quotidien à sa Une.

Parlant des élections locales de mars 2021 à la Une du Quotidien, le ministre de l’Intérieur, « Aly Ngouille Ndiaye souffle un report » et affirme que « tout dépend de l’audit du fichier et de l’évaluation du processus ».


« Tenue ou non du Magal de Touba 2020: Aly Ngouille Ndiaye s’en remet à Serigne Mountakha », titre Vox Populi. Dans le journal, le ministre précise: « Ce n’est pas moi qui organise le Magal. Serigne Mountakha prendra les mesures qu’il faut ».

Pendant ce temps, Le Témoin s’intéresse à la lutte contre les inondations et révèle « 750 milliards f cfa engloutis dans les eaux ». Il rappelle qu’en 2012, le chef de l’Etat lançait un programme censé éradiquer les inondations en 10 ans, mais deux ans avant son terme, les inondations sont toujours omniprésentes.

L’Info reste à la société de transport public Dakar Dem Dikk et indique que « les syndicats veulent fouiller Me Moussa Diop (ex Directeur général limogé mercredi dernier) ». Ce qui fait dire à L’Exclusif que « les choses se corsent pour Me Moussa Diop » et que « la machine de la liquidation (est mise) en branle ».

De son côté, L’Observateur révèle « les secrets de vie du nouveau Dg de Dakar Dem Dikk », Oumar Boun Khatab Sylla.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut