Société › Faits divers

Kibangou : un éléphant tue une femme

A Kibangou, dans le département du Niari (sud), plusieurs paysans se sont donné rendez-vous lundi,  afin de tenter d’effrayer un éléphant solitaire qui saccageait leurs récoltes.

En groupe de vingt, ils ont ainsi encerclé l’animal et poussé des cris afin de l’éloigner. Sauf que rien ne s’est passé comme prévu. Apeurée, la bête n’a alors pas hésité à piétiner une femme, la quarantaine révolue qui se situait face à elle.

Prénommé Martine et âgée de 46 ans, cette dernière est décédée des suites de ses blessures, face aux regards médusés de ses amis, impuissants face à la situation. Cet incident est emblématique du conflit homme faune au Congo. Dans le département du Niari, les éléphants sont considérés comme les premiers ennemis de l’homme.


Leur statut d’animaux intégralement protégés a fait d’eux des bébés intouchables de la République. Le manioc et la banane sont les principaux éléments de la chaîne alimentaire des congolais. Ces cultures sont aussi prisées par les éléphants qui ravagent les plantations généralement en un seul passage.

Les populations rurales accusent souvent le gouvernement de les sacrifier au profit des éléphants devenus de plus en plus proches des habitations et rendant impossible l’agriculture de subsistance.



À LA UNE
loading...
Retour en haut