Politique › Justice

Justice : la réponse sanglante de Jean-Martin Mbemba à la justice du Congo Brazzaville

Trois jours après sa condamnation par contumace à 10 ans de prison par le justice congolaise, Jean-Martin Mbemba a enfin réagi. Il est loin d’avoir mâché ses mots…

Condamné pour atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat et complice de détention illégale d’armes de guerre, Jean Mbemba en exil a enfin réagi à RFI. L’ancien ministre de la justice condamné a 10 ans de prison tout comme autres co-accusés, eux aussi jugés par contumace s’est montré très ferme.

« Cette affaire a concerné huit personnes qui ont été poursuivies. Il y a eu un mort, il y a trois personnes bien malades suite aux différentes tortures, et qui sont en soin à l’étranger dont moi-même, et quatre personnes qui ont été considérées par les Nations unies comme étant en détention arbitraire. » a affirmé l’ancien ministre avant de poursuivre dans le même ton.


« Donc, c’est une vraie colère, de telle sorte que, le moins que l’on puisse dire, c’est que ça n’a rien de juridique. Il n’y a eu aucune preuve. On a dit : déstabilisation des institutions de la République suite à une réunion que j’aurais présidée. On ne donne ni date, ni lieu.On a dit détention illégale d’armes. Paraît-il que ma voiture aurait transporté 400 PMK (pistolets mitrailleurs kalachnikov NDLR) ! Dans une voiture berline, sur un terrain sablonneux, accidenté, avec des collines… Vous voyez le ridicule. Je dis bien, le ridicule ! » A-t-il conclu.


À LA UNE
Retour en haut