Santé › Bien-être

Journée mondiale de la contraception : la jeunesse appelée à être responsable

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la conception, une coalition d’associations a organisé une conférence de sensibilisation, le 27 septembre, à Brazzaville.

Il s’est agi d’éclairer la jeunesse sur l’importance de la contraception. Une méthode qui met à l’abri, des maladies sexuellement transmissibles, des grossesses précoces et non désirées. Pour cette édition le thème qui a été choisi est « Ta vie, ta responsabilité ». Ce sont plusieurs associations et organisations non gouvernementales qui se sont mis ensemble pour attirer l’attention des jeunes sur le sujet.

Au-delà du thème retenu, les débats ont porté sur deux thématiques : « Relever les défis et surmonter les barrières » et « Accès des jeunes à la contraception : responsabilité de chacun ».

Le coordonnateur de l’Association congolaise pour le bien-être familial, Samuel Nlemvo, et la représentante d’Afriyan, Marina Loutangou, ont tour à tour exposé sur la première thématique. Abondant dans le même sens, les deux communicateurs ont souligné que la contraception n’est pas encore ancrée dans la conscience collective juvénile, parce que la sexualité en milieu familial, religieux, scolaire demeure un tabou.


« Ne pas aborder le sujet avec les enfants ne les esquivent pas du danger de grossesses précoces, contraction d’infections sexuellement transmissibles, d’avortements ou autres. Nous devons communiquer pour sensibiliser les enfants aux dangers auxquels ils peuvent être exposés », a souligné Marina Loutangou.

L’autre thématique a été développée par la représentante de l’association Essence Congo, Apipi Ngala Mwazibi. Elle a mis en relief la responsabilité des jeunes face à l’utilisation de différentes méthodes modernes de contraception qui les mettront à l’abri des maladies sexuellement transmissibles, les grossesses précoces et non désirées dont les conséquences ne sont plus à démontrer.



À LA UNE
loading...
Retour en haut