Activités institutionnellesCongo Terminal




« Je dirai le hasard et l’amour du travail m’ont tracé le chemin vers ce métier »

Sandrine WAMY est directrice d’exploitation chez Congo Terminal depuis 3 ans et demi. Un exemple peu courant dans le milieu…

journaldebrazza.com

Sandrine WAMY est directrice d’exploitation chez Congo Terminal depuis 3 ans et demi. Un exemple peu courant dans le milieu portuaire. Elle passe sa journée de travail entre le bureau et les travées du terminal à conteneurs. Proactive et engagée, elle nous dévoile sa détermination et les efforts de ses équipes.

 

Peu de femmes choisissent les métiers portuaires, qu’est ce qui a motivé votre choix de carrière ?

Je dirai le hasard et l’amour du travail m’ont tracé le chemin vers ce métier. En effet, je suis diplômée d’ESIEE Paris. Après une carrière en Belgique puis en France en tant qu’ingénieur études et développement, j’ai décidé de rentrer au Cameroun mon pays d’origine. Et c’est là que commence mon aventure dans les terminaux. Je débute en tant qu’analyste informatique au sein du terminal à conteneurs de Douala (DIT) puis évolue au poste de directrice des systèmes d’informations pour la région golfe de Guinée avant d’être nommée directrice d’exploitation chez Congo Terminal à la 14ème année de ma carrière.

Vous êtes directrice d’exploitation du terminal à conteneurs de Pointe-Noire, comment vivez-vous ce nouveau challenge ?

Par mon engagement certainement. J’ai à coeur d’aider mon entreprise à traduire ses stratégies commerciales en opérations quotidiennes. Je dirige mes équipes en assurant une supervision stratégique et opérationnelle avec des changements organisationnels, de nouveaux processus et outils qui aident dans l’application quotidiennes des tâches. Cela garantit le bon déroulement des opérations à moindre coût tout en respectant les échéances. De plus, je suis convaincue que la mise en oeuvre d’un environnement de travail sain et collaboratif permet à l’entreprise d’être pro-active en prenant les meilleures décisions stratégiques.

La capacité d’un terminal à conteneurs se mesure au nombre de conteneurs manipulés. Quels sont vos résultats à fin 2023 et comment y êtres vous parvenus ?

Pour la 3ème année consécutive, nous avons dépassé le million de conteneurs manutentionnés. Je tiens à féliciter l’ensemble des collaborateurs qui ont travaillé d’arrache-pied tout au long de l’année 2023, relevant les défis qui n’ont pas manqué, afin de maintenir Congo Terminal dans le prestigieux cercle des terminaux les plus performants. Sans eux rien n’aurait été possible. Nos infrastructures de qualité, nos équipements de pointe, de technologies modernes ont grandement concouru à la réalisation des prouesses de Congo Terminal.

En 2023, nous avons reçu 2 portiques de quai, 6 portiques de parc, 7 chariots élévateur et 10 tracteurs portuaires venus s’ajouter à l’existant.

Chaque année, le volume de conteneurs manipulés par le Terminal ne cesse de progresser grâce à ces investissements continus. Ainsi, nous sommes d’ores et déjà en ordre de marche pour établir un nouveau record en 2024.

Congo Terminal démontre une forte expertise, d’où tirez-vous ce savoir-faire ?

Notre appartenance à Africa Global Logistics (AGL), acteur majeur dans le domaine de la logistique portuaire en Afrique, garantit la meilleure offre possible à ses clients en développant des partenariats de qualité, fiables et pérennes, répondant aux meilleurs standards internationaux.

C’est pour nous un atout incontestable.

Congo Terminal tire sa forte expertise de ce groupe qui est leadeur dans ses domaines et fait partie depuis décembre 2022 de la famille MSC, 1er armateur mondial. Nous mettons en oeuvre des programmes de modernisation et de développement des infrastructures et équipements portuaires selon les normes internationales les plus élevées. Le renforcement de l’attractivité et de la compétitivité du terminal repose sur nos capacités à investir sur le long terme non seulement dans les équipements, les infrastructures ou les projets d’avenir tout en préservant notre environnement mais surtout sur notre capital humain au travers de nos dispositifs de formations. Ces hommes et ces femmes qui s’investissent chaque jour dans leur travail et qui contribuent hautement au rayonnement de Congo Terminal et donc du Port de Pointe-Noire, porte océane de la sous-région.

Enfin, notre connaissance aigue des corridors logistiques stratégiques vers les pays de l’hinterland représentent un atout majeur. Ce maillage permet à la fois de favoriser le commerce intra-régional mais aussi de répondre aux ambitions d’intégration du continent Africain.

Le Groupe AGL s’affirme comme une entreprise internationale avec un fort ADN africain. La CAN 2023 se joue actuellement et apparemment vous y êtes partie prenante ?

C’est un évènement majeur en Afrique, bien évidemment nous y participons ! Africa Global Logistics est un des sponsors de cette Coupe d’Afrique des Nations qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire. C’est un témoignage fort de l’investissement de AGL pour l’Afrique. Cette CAN est fantastique, elle défie tous les pronostics, nous voulons participer à la transformation du football africain comme nous le faisons avec notre expertise métier. Depuis le début c’est une belle compétition, un évènement à ne pas manquer. J’en profite pour saluer la performance de nos voisins de la RDC, les Léopards. Comme promis, nous gardons précieusement le fleuve en attendant leur victoire !!!!

A propos de Congo Terminal

Congo Terminal, filiale d’AGL (Africa Global Logistics), est l’opérateur du terminal à conteneurs de Pointe Noire. L’entreprise est engagée dans un partenariat public-privé qui lui permet de répondre aux exigences de ses clients armateurs, importateurs ou exportateurs. Grâce à ses nombreux investissements, Congo Terminal participe à l’amélioration du pouvoir d’achat et contribue activement à la lutte contre la vie chère. Certifiée ISO 9001/2015, ISPS (sûreté) et Pedestrian Free Yard (HSE), l’entreprise dispose d’équipements et de technologies de pointe dont le système d’exploitation Navis 4. Congo Terminal emploie près de 900 collaborateurs congolais et mène des actions solidaires en faveur de la jeunesse, de la protection de l’environnement et de l’éducation.

www.congo-terminal.net