› Société

Interdiction d’entrée de vingt-deux indiens en territoire congolais

Le département de la Sangha.

Ils étaient constitués d’hommes et de femmes, et tous avaient leurs visas qui leurs avaient été délivrés par le consulat du Congo au Cameroun.

Depuis le 15 septembre dernier, vingt-deux indiens tentent d’entrer en territoire congolais, par la localité de Tala-Tala. Le 17 septembre, ceux-ci ont été refoulés vers le Cameroun, leur lieu de provenance, par les services d’immigration du département de la Sangha.

Ces indiens sont venus du Cameroun à bord d’une pirogue, dénommée «Air Moukounounou»-Moukounounou est le nom d’une localité camerounaise-et sont arrivés à Ouesso dans la nuit du 16 au 17 septembre.


Leur grand nombre a poussé les services d’immigration à vouloir connaître le mobile de leur arrivée au Congo. Selon eux, ils souhaiteraient prospecter le marché de vente des mèches de cheveux.

Une raison peu convaincante pour les services d’immigration, qui ont décidé de refuser l’entrée des vingt-deux Indiens au Congo.

À LA UNE
Retour en haut